Marie, tu as animé la journée des bénévoles d’Un Toit Pour Tous du 5 juin 2018, peux-tu te présenter en quelques mots ?

 

J’ai été embauchée à un Toit Pour Tous récemment, en mars dernier, afin de renforcer le service Communication Animation sur l’animation de la vie associative et la coordination des bénévoles.

J’ai une formation de Sciences politiques spécialisée dans le développement local et également beaucoup d’expériences associatives. J’aime particulièrement travailler sur l’organisation collective,  et le développement du pouvoir d’agir en utilisant des méthodes d’animation issues de l’éducation populaire et des pédagogies actives. C’est pourquoi j’ai souhaité  proposer des activités qui facilitent l’interconnaissance, l’échange et la prise de parole, comme les petits groupes de travail par exemple. 

 

Que retiens-tu de cette journée ?

 

On a affaire, à Un Toit pour Tous, à un bénévolat très compétent. Les bénévoles sont investis, ont un attachement fort aux valeurs de l’association, et une grande exigence quant à la qualité de leur action. Cette exigence se retrouve dans la qualité des propositions qui ont été faites et des échanges lors de cette journée. Quel que soit leur champ d’intervention, ils sont en demande de liens et d’information sur les actions de l'association. C’est très stimulant !

Quelles grandes orientations se dégagent pour l’action des bénévoles au sein d’Un Toit Pour Tous pour les mois qui viennent ?

 

Nous allons faire porter notre effort sur le dynamisme du réseau de bénévoles en favorisant le partage des valeurs que porte l'association, le sens de l'action et en créant des outils ad hoc. Cela se fera à 2 niveaux :

  • Le lien entre les bénévoles et les salariés : susciter au moins un référent par groupe de bénévoles pour assurer le lien et la communication avec les salariés concernés et définir des modes de fonctionnement.
  • Le lien entre les bénévoles : fluidifier la communication au sein de chaque groupe de bénévoles et entre les groupes suceptibles d'interagir, proposer des temps collectifs et des formations, notamment pour le groupe LAMI, mais aussi pour tout le monde.

Par ailleurs, nous venons de créer un nouveau groupe de bénévoles en soutien à la captation de nouveaux logements, et notamment des logements identifiés comme vacants dans le parc privé : prospection auprès de propriétaires privés, visites de logements et lien avec les salariés en charge de la prospection.