Actualités

Au revoir Michèle !

Arrivée en février 2000 à Un Toit Pour Tous, Michèle quitte cet été les effectifs de l’association pour une retraite bien méritée ! Elle revient en quelques mots sur son parcours…

 

Quel a été ton parcours professionnel avant ton arrivée à Un Toit Pour Tous ?

Après un BTS en gestion, j’ai travaillé dans une entreprise privée où je m’occupais de la partie RH/compta/finances. Par la suite, l’entreprise devait être transférée en région parisienne. J’ai refusé cette mobilité et j’ai cherché un nouvel emploi sur l’agglomération grenobloise. C’est à la suite d’un entretien avec un chargé de Pôle-Emploi qui était le frère d’une personne travaillant à la FAPIL que j’ai eu connaissance de l’annonce.

Comment s’est passée ta prise de poste ?

J’ai été recrutée par le directeur de l’époque, Jean-François Deral. Le siège et les locaux étaient au 21 rue Christophe Turc, la structure était beaucoup plus petite qu’actuellement et comptait environ 10 salariés. J’ai été embauchée notamment pour récupérer et structurer la comptabilité, la paye… qui étaient sous traitées à un cabinet comptable ; c’était également une période difficile pour Territoires [soumis à un redressement judiciaire], il a fallu se retrousser les manches !

Quels sont tes plus anciens collègues ?

Yannick est arrivé presque au même moment, avec comme mission principale l’achat de logements en bail emphytéotique. J’ai également embauchée Wafa en 2001 sur les missions de comptabilité à la fois sur UTPT et l’hôtel Social. Tout au long de ma carrière, j’ai connu 5 directeurs et 5 présidents différents.

Quels sont les événements forts dans ta carrière à UTPT ?

J’ai été aux premières loges pour voir la structure se développer, se structurer et gagner en professionnalisme. Pour moi, la célébration du 100e logement en bail emphytéotique (2004-2005) fût un événement fort ; cela illustre la montée en charge de l’association avec l’augmentation du nombre de salariés. Beaucoup d’autres événements sont marquants mais je retiendrais surtout : le développement du partenariat avec la Métro et les différentes étapes du déploiement de UTPT-Développement.

Quels ont été les périodes, moments difficiles ?

2018 a été sans conteste une année difficile avec de nombreux licenciements liés à la fermeture de l’hôtel social ainsi qu’une montée soudaine de l’activité avec le dispositif LAMI qui s’est accéléré.

Ton meilleur souvenir ?

Je n’ai pas un souvenir à évoquer en particulier. J’ai beaucoup apprécié le relationnel avec les gens, les salariés, les bénévoles, les directeurs. UTPT, c’est pour moi une maison commune qui, même dans la difficulté, a su maintenir un esprit collectif.

Malgré mon attirance pour le changement, je suis restée plus de 20 ans à UTPT. Jamais, je ne me suis ennuyée ! J’ai aimé m’adapter, composer avec plusieurs changements de directions. Mon poste m’a permis d’être au cœur de ces évolutions et d’accompagner les développements. J’ai eu l’impression de changer plusieurs fois de services tout en restant dans la même association !

 

Un mot pour qualifier ton travail ?

Quand je parle autour de moi, de mon métier et du public pour qui je le fais, avec mes amis, ma famille, je suis très fière. En dehors du sens, des valeurs et de l’utilité sociale des missions de l’association, je trouve que l’on a expérimenté beaucoup de choses, on essaye d’innover, d’aller de l’avant. Et ça fonctionne, UTPT est dans une bonne dynamique !

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ton métier ?

Deux aspects m’intéressent particulièrement : la partie finance/contrôle de gestion et les RH. Faire « parler » les chiffres est d’autant plus stimulant qu’il y a aujourd’hui un vrai besoin pour mieux mesurer et valoriser l’activité dans le cadre du développement que connait actuellement UTPT. Néanmoins, si j’avais la possibilité de refaire des choix dans une 2e vie, je voudrais me perfectionner en RH.

Un regret peut être à communiquer ?

J’aurais aimé continuer à mener à bien les missions autour de la foncière. C’est un projet qui m’intéresse beaucoup.

Quels souhaits voudrais-tu adresser à UTPT pour la suite ?

Aujourd’hui, la dynamique est en bonne voie :

  • le projet autour de l’association des locataires dans le cadre de la foncière et la recherche d’investisseurs solidaires est vraiment intéressant.
  • la captation de logement privés est une volonté forte pour UTPT depuis l’origine. Actuellement, l’augmentation du parc, dans le cadre du marché avec la Métro, semble tout à fait concrète et réalisable.
  • les relations avec les partenaires, les politiques sont bonnes. UTPT est reconnu, a fait ses preuves, a développé des nouvelles expérimentations (comme le dispositif Lazur) et arrive à être force de propositions. On est dans le réel et ça fonctionne !

Je souhaite donc que cette dynamique à l’œuvre se poursuive !

Quelles sont tes envies, projets pour la retraite ?

Je vais continuer à m’investir dans des actions de bénévolat pour des projets déjà en cours au sein d’autres structures. Ce sont les bénévoles d’UTPT qui m’ont donné envie et montré ce chemin.

Je vais aussi profiter de ce temps pour voir mes amis, ma famille. À très court terme, j’ai prévu d’aller faire du voilier en septembre vers Majorque.

J’aimerais aussi consacrer du temps à (re)faire des meubles. Ne pas faire fonctionner uniquement la tête et utiliser mes mains pour travailler le bois.

0 Partages
Partagez
Partagez