Actualités

… Je suis épuisée physiquement et moralement …

Nous avons reçu à un Toit Pour Tous copie d’un communiqué de presse du 20 décembre signée de responsables du Secours Catholique, du Diaconat Protestant et de la Maison des Familles de Grenoble dans le cadre d’une démarche auprès de Monsieur le Préfet de l’Isère,   Monsieur le Président du Conseil Départemental et du Défenseur des Droits.                     

 Il demande que soient respectées l’inconditionnalité du droit à l’hébergement et la protection des mineurs, conformément à la déclaration des droits de l’enfant, en particulier de l’enfance de moins de 3 ans et des femmes enceintes prévues  par le CASF, et de veiller à l’adaptation et à la dignité des conditions d’accueil ».

 Parmi les  témoignages cités en appui à la demande, l’un, venant  d’une femme  abritée  à « l’abri Stalingrad » (1)  de Grenoble a attiré notre attention .Il est particulièrement éclairant sur la situation tragique des personnes à la rue :

 

« A 8h je viens au Secours Catholique rue Bobillot pour me mettre au chaud.                                                                               

…..… Quand l’accueil du Secours Catholique ferme à 11h30, je vais à la Caserne de Bonne                              

………………… puis l’après-midi je vais au Local des Femmes.                                                                                                  

….… A 17h quand le Local des Femmes ferme, je retourne à la Caserne de Bonne jusqu’à la fermeture à 19h,                                                                                                                                                                             

…………..… puis à 19h je vais en direction de l’abri Stalingrad                                                                                       

……………………et j’attends dehors dans le froid jusqu’à 20h.

Je suis épuisée physiquement et moralement, j’ai besoin d’un hébergement stable »

 

  • Au 79 rue de Stalingrad à Grenoble, les femmes sans abris et leurs enfants sont hébergés dans l’Abri de nuit, un accueil de nuit géré par l’association Entraide Pierre Valdo
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez