Accompagner / Loger

Premières impressions…

La nouvelle responsable du Pôle Logement de Territoires AIVS® est arrivée parmi nous le 20 juillet dernier. Voici ses premières impressions :

« Je viens du privé et j’ai vraiment été marquée par la bienveillance de nos propriétaires.

Ils sont vraiment adorables, ils sont très compréhensifs y compris quand on leur annonce qu’ils vont avoir de nouveaux frais ! Ce sont vraiment des propriétaires solidaires.

J’ai également découvert notre fonctionnement parfois compliqué. Il est vrai que nous avons une grande variété de baux, nous faisons dans la dentelle, nous savons nous adapter à chacun. C’est une qualité mais c’est parfois un peu lourd. J’ai aussi eu quelques contacts avec de nouveaux locataires, parfois très émus par l’annonce de l’attribution d’un logement chez nous, cela m’a touchée.

Mes priorités sont désormais de travailler à la simplification et à la clarification du travail de chacun, toujours avec le souhait de mettre du sens dans nos actions. Je souhaite aussi que nous améliorions notre communication auprès de chaque propriétaire, nous leur devons plus d’explications. »

15 nouveaux ménages accompagnés

Action Logement et Territoires AIVS® ont signé une convention pour l’année 2020, qui précise les modalités d’accompagnement social de locataires salariés, en difficultés, fragilisés par la crise sanitaire.

La mission de Territoires est de mettre en œuvre un accompagnement social pour permettre aux personnes aidées d’accéder à un logement adapté ou de s’y maintenir. Ces personnes sont salariées, locataires d’un logement en gestion à Territoires AIVS® ou locataires d’un autre bailleur (privé ou social ou accédant à la propriété).

 

Ainsi, environ 15 ménages (nombre variable selon les durées d’intervention) pourraient être accompagnés sur l’année 2020.

 

Pour ce premier semestre, 3 accompagnements sont mis en œuvre par 2 travailleurs sociaux.  Les personnes  concernées sont en difficulté pour se maintenir dans leur logement (l’un est géré par l’AIVS) : l’une a des problèmes de santé impactant ses ressources et pour les deux autres, il s’agit d’une rupture familiale. Il faut donc les accompagner en les aidant :

  • à y voir clair dans leur situation (ressources, obligations légales, accès aux droits, adéquation/inadéquation du logement…),
  • à faire des choix pour leur permettre de se maintenir ou d’accéder à un logement (divorce, accès au droit, projet logement, soutien annexe à l’accompagnement…)
  • dans leurs démarches en fonction de leur autonomie (simple conseil ou faire avec).

 

Ces accompagnements peuvent se coupler à un soutien possible d’Action Logement (aides financières, proposition de logement, prêt…) et aussi du droit commun (FSL, CAF…).

Les moyens d’Un Toit Pour Tous au service d’initiatives citoyennes : le dispositif LASUR

L’association Un Toit Pour Tous s’est engagée depuis 2016 à soutenir des initiatives citoyennes (collectifs ou associations) dans l’accueil digne et durable de ménages migrants qui ne trouvent pas de réponse dans les dispositifs actuels d’hébergement ou de logement. Il s’agit du dispositif LASUR. (Logement d’Attente en réponse à des Situations d’URgence)

En lien avec ces différents collectifs, Un Toit Pour Tous permet de sécuriser les bailleurs et propriétaires privés dans la mise à disposition des logements, tout en apportant un soutien et une expertise dans la collecte des dons, la gestion locative, la coordination ou l’accompagnement social.

Le dispositif, avec le soutien de la Fondation Abbé Pierre, a permis d’accueillir de 2016 jusqu’à fin 2019, 45 ménages représentant plus de 145 personnes dont environ 50% d’enfants qui étaient sans solutions de logements (hébergement chez des tiers, situations d’errance résidentielle ou hébergement d’urgence).

En 2019 Un Toit Pour Tous a été partenaire de plusieurs collectifs et associations sur des territoires qui vont bien au-delà de la métropole grenobloise : ADA (Accueil Demandeurs d’Asile), APARDAP (Association de Parrainage Républicain des Demandeurs d’Asile et de Protection), Oisans Solidarité, Pour Un Temps à Tullins, VSSA (Veille Solidarité Sud Agglo), AIV (Association judiciaire – Aide Information aux Victimes), collectif RESF (Réseau Education Sans Frontières) mais aussi des particuliers, seuls ou regroupés.

Ce sont les collectifs qui connaissent les familles à loger, les soutiennent financièrement et les accompagnent dans leurs différentes démarches : scolarisation des enfants, apprentissage du français, démarches administratives, besoins alimentaires et vestimentaires, déplacement, accès au soin, insertion professionnelle.

Le dispositif LASUR ne rentre actuellement dans aucun schéma de droit commun.

Pour soutenir financièrement ces collectifs, https://www.untoitpourtous.org/loger/lasur-logements-dattente-en-reponse-a-des-situations-durgence/

Ce dispositif a vocation à accompagner plus de ménages et de collectifs en 2020. N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour en savoir plus, contact@untoitpourtous.org.

Une première famille en situation d’extrême urgence mise à l’abri

Dans le contexte de la crise sanitaire du COVID 19, un nouveau dispositif est lancé et financé par Grenoble Alpes Métropole. En complément de l’action de l’Etat, il s’appuie sur la location de 5 logements auprès de bailleurs sociaux. Un Toit Pour Tous et le Habert Saint-Paul* assurent sa mise en œuvre.

Le 17/04 une première famille de 4 personnes et un bébé à venir a pu intégrer un logement. Trois autres familles devraient pouvoir intégrer le dispositif dans les tous prochains jours. Tous se mobilisent en ce sens.

Un Toit Pour Tous, via son agence immobilière à vocation sociale Territoires, capte les logements, signe le bail et devient donc locataire principal : l’association assure le logement et prend à son nom les contrats d’abonnements (entretien chaudière le cas échéant, fluides). Ces logements sont mis à disposition des ménages après avoir été équipés/meublés par Le Habert Saint-Paul qui assure l’accompagnement social professionnel. Cet accompagnement global de la famille porte sur toutes les problématiques auxquelles elle est confrontée : vie quotidienne dans le logement, scolarité des enfants, santé, situation administrative, ouverture des droits sociaux. Ces accompagnements sont réalisés en lien étroit avec les services sociaux du Département et les administrations concernés en prenant en compte la barrière de la langue.

La mise à l’abri et l’accompagnement seront poursuivis, au-delà de la période de crise COVID-19, jusqu’à ce que la situation des ménages se stabilise.

La participation financière de Grenoble-Alpes Métropole est mobilisée pour le bon fonctionnement global du dispositif, tant sur la partie relative au logement que sur celle relative à l’accompagnement social.

Les ménages à héberger et accompagner sont orientés par la Métropole. Il peut s’agir de ménages avec des droits incomplets.

Très clairement dans un premier temps les priorités de l’accompagnement portent sur les précautions sanitaires, l’installation de la famille dans son logement et son environnement, l’organisation de son alimentation, la scolarité des enfants et les préoccupations urgentes de santé.

Durant cette période initiale, les liens sont maintenus avec les partenaires sociaux et/ou associatifs qui ont eu à accompagner cette famille.

Dans une seconde période seront mises en place toutes les dispositions qui permettront à ces familles de trouver une solution durable à leur situation et principalement dans le droit commun, selon les savoir-faire propres au Habert et à Un Toit Pour Tous dans l’accompagnement de ces familles.

 

* Le Habert Saint Paul est une structure grenobloise d’hébergement qui dispose de 35 logements. Elle accueille des personnes en situation de précarité, en leur proposant un logement temporaire  et en assurant un accompagnement social : www.le-habert.fr