vie associative

Une « nouvelle » au service du projet UTPT : bienvenue à Stéphanie Rouanet 

Après 6 ans de bons et loyaux services de la part d’Anne Rabillard, Stéphanie est la nouvelle responsable et prend le relais de la communication de l’ensemble Un Toit Pour Tous.

Le bureau de l’association lui a préparé une feuille de route pour guider son travail dans les mois à venir : direction du service, communication interne de l’association, être la journaliste des 4 structures, élaboration d’un plan de communication à mettre en œuvre fin 2021…

 Le comité de rédaction du site internet lui souhaite un travail efficace et enrichissant pour elle-même au service du projet de l’association. Elle nous livre les impressions de ses premiers contacts avec la réalité de l’activité d’Un Toit Pour Tous.

 

Comment appréhendez-vous le sens de la démarche de l’association au service du logement des plus pauvres ?

Je suis très sensible aux valeurs défendues au quotidien par l’association : solidarité, laïcité, respect de l’autonomie…

Le droit au logement est un droit fondamental. Pouvoir participer à la lutte contre le mal-logement sur le territoire, diffuser une information pertinente et de qualité, entretenir et développer les partenariats sont des actions déterminantes aujourd’hui.

Est-ce que ce poste correspond à vos attentes ?

Pour moi, la communication doit être vectrice de sens et être en lien avec mes valeurs. Je n’ai jamais souhaité travailler dans le domaine du marketing, avec une communication uniquement centrée sur la vente de services ou de produits. Auparavant, j’ai travaillé à l’université afin de valoriser au mieux les travaux des scientifiques, notamment en les vulgarisant. Aujourd’hui, travailler à UTPT pour mieux faire connaitre ses missions, sensibiliser les citoyens et les pouvoirs publics au problème du mal logement fait totalement sens avec mes valeurs personnelles et mon engagement

Comment se passent les relations de travail avec vos nouveaux collègues et les bénévoles ?

Je suis ravie de rencontrer et découvrir des collègues très investis et mobilisés par le projet associatif. Je prends peu à peu rendez-vous avec chacun d’entre eux afin de mieux connaître leurs postes et leurs missions.

J’ai également pu rencontrer un certain nombre de bénévoles dont un militant de longue date qui a eu la gentillesse de me consacrer plusieurs rendez-vous afin de me raconter l’historique de l’association et ses événements fondateurs. Je n’ai malheureusement pas encore eu le temps d’échanger avec tout le monde, les contraintes sanitaires encore en vigueur n’aidant pas ; j’espère pouvoir le faire dès que possible !

Avez-vous des besoins spécifiques à ce jour ?  

 Mon principal besoin est de prendre le temps de découvrir et maîtriser la richesse mais aussi la complexité de ce nouvel environnement de travail. En effet, l’association Un Toit Pour Tous est une structure importante avec 40 salariés et plus de 80 bénévoles actifs. Il faut un peu de temps pour bien appréhender les problématiques spécifiques liées au logement social, les missions de mes nouveaux collègues qui exercent des métiers très variés, les relations avec les partenaires et, également, pour rencontrer l’ensemble des bénévoles qui font d’UTPT une association dynamique qui mobilise !

 

Pour les bénévoles d’Un Toit Pour Tous, pandémie ne rime pas avec léthargie !

Ce n’est un secret pour personne, la moyenne d’âge des bénévoles d’Un Toit Pour Tous est supérieure à 60 ans. Les mesures de restrictions liées à la situation sanitaire qui se succèdent depuis  plus d’un an ont donc un impact important sur eux.

Pourtant, si l’on examine un par un les différents groupes de bénévoles formés au sein de l’association, ils sont loin d’être entrés en hibernation :

  • les permanences assurées par le groupe DALO ont pu être maintenues. La seule modification sensible est qu’une prise de rendez-vous préalable est désormais indispensable (1) ;
  • le GAST, groupe de soutien aux services techniques, est le plus méconnu des groupes de bénévoles. Un prochain article à venir sur le site lèvera un coin du voile sur les activités de ces spécialistes un peu mystérieux…
  • les bénévoles bricoleurs ont dû renoncer provisoirement aux chantiers importants tels que peinture ou papier peint chez des locataires signalés par des travailleurs sociaux, de façon à éviter une présence prolongée dans des espaces restreints en présence de plusieurs personnes. Mais, de petites interventions de courte durée continuent à être effectuées : pose de tringle à rideaux, fixation d’une étagère, coup de main pour transport de matériel ou déménagement etc.
  • du côté des AG copro, c’est plus compliqué, car les réunions de copropriété, retardées dans un premier temps, ont lieu systématiquement en visioconférence et les votes par correspondance ;
  • et le « groupe web » continue à se réunir de façon hebdomadaire, la plupart du temps en « présentiel », comme on dit désormais, ou parfois sous une forme hybride : le seuil critique de 6 personnes n’est pas dépassé, et les distances sont scrupuleusement respectées. Les textes d’articles sont échangés par messages électroniques, une pratique déjà ancrée avant la pandémie. La revue de presse et les publications sur la page Facebook se poursuivent également sans perturbation majeure.

 

À l’heure où cet article est mis en ligne, quelques allègements entrent en vigueur, attendus avec impatience. Plus que jamais, il y a du pain sur la planche pour les bénévoles, et leur activité va pouvoir se déployer plus aisément. N’hésitez pas à les rejoindre si le cœur vous en dit, des missions variées vous attendent, et le cas échéant, la petite formation nécessaire vous sera dispensée !

 

1 : Permanences dans les locaux d’Un Toit Pour Tous en temps de consignes sanitaires liées au Covid 19

Le projet associatif d’Un Toit Pour Tous : apporter des solutions au mal-logement

A la prochaine Assemblée générale de l’association les adhérents auront à se prononcer sur un document d’orientation qui définit ses priorités, son action et son fonctionnement pour les cinq années à venir.

Le projet a été préparé par les différences instances au cours d’un long et minutieux travail collectif.

Une synthèse a été rédigée pour en faciliter la lecture.

Le comité de rédaction du site web l’a lue et fait état de quelques points forts repérés.

Un projet dans la continuité de l’histoire d’Un Toit Pour Tous

 Aujourd’hui comme hier, le défi qui consiste à loger les plus vulnérables est immense. Aujourd’hui comme hier, il sous-tend l’action d’Un Toit Pour Tous : agir en faveur du logement des personnes défavorisées pour faciliter leur insertion et rendre effectif le droit au logement.

L’ambition est toujours de contribuer à la mise en œuvre des politiques du logement par les pouvoirs publics et autres acteurs en :

  • Observant et analysant les besoins
  • Évaluant notre action et celle des pouvoirs publics,
  • Développant des réponses concrètes en produisant et gérant des logements de qualité pour les personnes vulnérables ayant de faibles ressources.

Le projet associatif 2021 détermine les mesures à prendre dans les prochaines années pour qu’Un Toit Pour Tous soit un partenaire crédible et efficace dans le contexte actuel en montrant que des solutions sont possibles et reproductibles.

A ce titre la pratique de l’association se veut exemplaire en matière de solidarité, laïcité, gestion démocratique, collégialité avec les partenaires locaux, en tant que bailleur et en tant qu’employeur.

Un projet qui prévoit les mesures pour s’adapter aux évolutions du contexte d’intervention : rationalisation, sécurisation de l’Ensemble Un Toit Pour Tous, attention aux personnes quel que soit leur statut, mobilisation de plus de moyens, actions en partenariat avec d’autres acteurs, …

… pour progresser en faveur du droit au logement pour tous

Merci !

Chers donateurs,

En ce début d’année, je tenais à vous remercier chaleureusement pour le soutien que vous avez apporté à Un Toit Pour Tous en 2020.

Depuis le mois d’avril, au cours de cette période inédite où la vie de chacun a pu être bouleversée, votre générosité et votre engagement à nos côtés n’ont pas faibli. Grâce à vous et au soutien de nos partenaires, Un Toit Pour Tous a poursuivi ses missions et parmi elles :

  • Nous avons pu mener une enquête téléphonique spécifique à destination de 106 de nos locataires impactés par le confinement et mobiliser l’aide d’urgence de la Fondation Abbé Pierre pour 55 personnes en situation d’impayés.
  • Nous avons pu développer avec nos partenaires, nos dispositifs de mise à l’abri dans des logements des ménages en situations d’extrême urgence : 10 logements supplémentaires ont été mobilisés dans le courant de l’année 2020.
  • Nous avons poursuivi notre partenariat avec les propriétaires solidaires qui nous confient leurs logements pour en faire des logements très sociaux à destination des publics vulnérables. 14 nouveaux logements ont pu être mobilisés en 2020 portant le total de logements de propriétaires solidaires à plus de 230.
  • Nous avons pu maintenir nos permanences DAHO (droit à l’hébergement opposable) ouvertes au public pour accompagner les plus fragiles dans l’information et le dépôt d’un dossier.
  • Nous avons pu tenir notre rythme annuel de production de logements très sociaux (PLAI-adaptés) avec le lancement de 21 nouvelles opérations d’acquisition-réhabilitation.
  • Nous sommes restés en lien avec notre réseau de bénévoles si précieux.
  • Nous avons permis l’information et l’interpellation des pouvoirs publics, en organisant une semaine digitale sur le thème « Loger les plus vulnérables en Isère » regroupant plus de 300 participants.

Merci de tout cœur ! grâce à vous, nous continuons le combat contre le mal-logement !

Dans l’adversité, l’optimisme est un devoir !

Pour Un Toit Pour Tous, l’espoir et la chance de cette décennie qui s’ouvre reposeront sur notre force de réactivité et d’invention pour favoriser le développement de solutions à destination des personnes éloignées du logement, pour que les politiques s’engagent davantage, et pour des collaborations constructives avec nos partenaires.

Que chacun d’entre nous trouve en 2021, la détermination qui lui permettra de rendre possibles ses espérances.

Andrée DEMON
Présidente d’Un Toit Pour Tous

Un événement pour apprendre, échanger et débattre, du 7 au 11 décembre 2020 : « Loger les plus vulnérables en Isère »

Des acteurs du logement et de l’accompagnement en Isère vous proposent un événement annuel autour des enjeux du logement des plus vulnérables.

Un événement pour apprendre, échanger et débattre, du 7 au 11 décembre 2020 : « Loger les plus vulnérables en Isère »

Des acteurs présents sur le terrain du logement et de l’accompagnement en Isère s‘adresseront aux citoyens, aux organismes Hlm, aux collectivités locales, aux acteurs de l’accompagnement, aux associations et à leurs adhérents, à l’ensemble des acteurs de l’habitat à la recherche de nouvelles voies pour l’accès au logement des plus précaires,

Quels thèmes ?

– mieux connaitre les besoins sociaux pour agir !

– le logement social permet-il de loger les plus vulnérables ?

– l’accompagnement lié au logement, de quoi parle-t-on ?

– attribution de logements : comment s’organise-t-on en Isère pour répondre aux besoins des publics les plus défavorisés ?

 Comment ? : Crise sanitaire oblige, il s’agit d’une série de webinaires (1) d’1h à 1h30 répartis dans la semaine en fin de matinée et après – midi :

  • 5 conférences d’experts (webinaires) pour s’informer et mieux comprendre les fondamentaux qui dessinent les grands enjeux des thèmes abordés
  • temps d’échanges de pratiques et de retours d’expériences (visioconférences) par des acteurs de terrain sur des actions concrètes, pour découvrir, enrichir et prendre du recul sur des façons de faire différentes

Qui organise ? Un Toit Pour Tous en partenariat avec un ensemble d’acteurs dont la Fondation Abbé Pierre pour le logement des personnes défavorisées (FAP), la Fédération des associations pour l’insertion par le logement (FAPIL), la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS), l’Association des bailleurs sociaux de l’Isère (ABSISE), le Groupement des possibles

 

Renseignements et inscriptions  : 

contact@untoitpourtous.org

04 76 09 26 56 (accueil)

(1) webinaire est un mot-valise associant les mots web et séminaire, créé pour désigner toutes les formes de réunions interactives de type séminaire faites via internet généralement dans un but de travail collaboratif ou d’enseignement à distance

Alain, Bernard, Jacques, Georges, Marcel, Yves: ils quittent des responsabilités à Un toit Pour Tous

La tenue le 29 septembre d’une assemblée générale extraordinaire a été l’occasion de rendre hommage à l’engagement de cinq bénévoles qui n’ont pas sollicité un nouveau mandat lors du dernier renouvellement des instances de premier rang de l’association.

 

  1. Nouvelot, B.Archer, J. Deschamps, G.Douillet, M.Faure, Yves Noirclerc, ont tous les 6 fait une longue « carrière » de bénévoles à Un Toit Pour Tous. Ils ont été, parmi beaucoup d’autres, les artisans (militants serait peut-être un terme plus approprié) de multiples actions et événements qui ont marqué la longue histoire de l’association.

 

Leur participation au collectif d’animation  a contribué à maintes avancées significatives dans la conduite de l’action :

– contacts établis avec des publics, des partenaires pas naturellement habitués à travailler ensemble : social, santé, administrations, industriels,…

– sens et priorités précisées pour  l’action à mener : dépassement de l’affrontement culture caritative, culture professionnelle…

– mis en œuvre d’une organisation efficace qui  combine mise a disposition concrète de solutions de logements et revendications pour une prise en charge publique à la bonne échelle de la question du logement des plus pauvres.

– ….

 

Un travail collectif donc mais effectué par chacun avec ses singularités comme l’ont illustré au cours de l ‘assemblée générale quelques mots de la présidente :

 

« Au nom des membres du bureau et du conseil d’administration, en tant que Présidente, je tiens à exprimer notre gratitude aux membres militants et bénévoles qui ont exercé des fonctions dans la gouvernance d’Un Toit Pour Tous depuis plusieurs années.

Nous vous remercions sincèrement pour toutes ces années de collaboration. Vous avez mis à la disposition de notre association vos compétences et votre énergie. La qualité de votre engagement et de votre contribution a été précieuse pour notre organisation.  C’est grâce à cela que nous fonctionnons.

Etre administrateur à UTPT c’est un engagement captivant, de solidarité, de fraternité. C’est faire preuve de vigilance et de responsabilité, de capacité d’action. C’est aussi consacrer beaucoup de temps et d’énergie pour le progrès social, pour défendre nos convictions.

Certains s’éloignent, d’autres restent adhérent pour défendre nos valeurs, ou en rejoignant des activités satellites de l’organisation.

Soyez tous assurés de notre profonde gratitude.

Bernard Archer a été président de 1999 à 2008 et au bureau jusqu’en 2019. Il est rentré à UTPT à la demande de Michel Saillard (ancien président) et de Jean-Philippe Motte. Ses 20 ans de militantisme on été jalonnés d’évènements importants comme les premières « Assises Sociales du Logement » qui a réunis plus de 1000 participants. Il a contribué à la venue de Pluralis dans le capital d’UTPT-D ce qui a permis son essor et sa reconnaissance auprès des financeurs. Il a toujours été très attaché à l’ouverture d’Un Toit Pour Tous sur le reste du monde associatif. Il a participé à peu près à tous les groupes de bénévoles. Merci Bernard.

Jacques Deschamps a été notre trésorier depuis 2001. Il a aussi fait partie du comité de direction d’UTPTD. Il est entré dans l’association à l’invitation de Bernard Archer. Il a apporté une grande contribution au service communication, au groupe mécénat et au groupe d’accueil des réfugiés. Il a été l’animateur émérite des 12/14 pendant de longues années. Toujours soucieux de prendre en compte la situation des plus vulnérables. Il a quitté le bureau en 2019. Il reste administrateur au CA et participe toujours à la permanence DALO. Merci Jacques 

Georges Douillet, c’est sur l’invitation de René Ballain, qu’il pousse la porte d’UTPT en 1993.

Il s’investit en 1996 dans la situation délicate que traverse à cette époque l’agence Territoires, en 2004 dans les premières « assises sociales du logement ». Rapidement il est « Bombardé »  secrétaire, poste occupé dans nos nombreuses instances et qu’il a assuré avec assiduité et compétence. « Tache au long cours » comme il dit. Il quitte le bureau et ses fonctions de secrétaire en 2019.  Son engagement sans faille pendant toutes ses années à UTPT ne se termine pas pour autant, il continue de s’investir dans le groupe WEB.  Merci Georges 

Marcel Faure est entré à Un Toit Pour Tous UTPT en 2002 à l’appel de Bernard Archer, et a participé au bureau de 2002 à 2014. Il a été membre de l’OHL en tant qu’administrateur jusqu’à 2020, s’est investi dans les études, rapports, plaquettes et autres écrits, ainsi que dans la préparation de divers évènements lancés par UTPT. Il fait toujours partie du groupe DALO dans lequel il s’est beaucoup investi depuis sa création. Merci Marcel

Alain Nouvelot, s’est rapproché d’Un Toit Pour Tous en 2000 à l’appel de Paul Keller.

Il a contribué à faire connaître l’association auprès de nombreux partenaires et en animant de nombreux réseaux. Il a remplacé Gilles Desrumaux comme gérant de L’Hôtel Social jusqu’à sa récente dissolution suite à la fermeture des résidences sociales. Il a largement contribué à l’élaboration de la Charte Santé Mentale et Logement en Isère, signée en 2009. Cette charte a contribué au lancement d’initiatives chez les bailleurs sociaux et l’hôpital de Saint Egrève. Merci Alain

Yves Noirclerc qui sans être directement dans la gouvernance quitte le groupe mécénat après avoir largement contribué à sa structuration depuis 2006 avec Gérard Périssin qui était à cette époque un moteur dans le groupe. Il a apporté sa contribution grâce à son réseau et milité pour que le groupe s’étoffe pour de meilleurs résultats. Il a également œuvré dans le groupe des bénévoles bricoleurs en montant des meubles et notamment une cuisine équipée entière qui lui demandé plus de 8 jours de travail !  Merci Yves »

Projet associatif de l‘ensemble d‘Un Toit Pour Tous

Pourquoi ? Comment ? Où en sommes-nous ?

Un Toit Pour Tous a engagé en 2019 une démarche de formalisation de son projet associatif. Le lancement de cette réflexion stratégique a été validé par le CA du 28 mars 2019.

A quoi sert le projet associatif ?
Il s’agit d’un document de référence partagé (partenaires, salariés, gouvernance) qui s’appuie sur notre histoire, précise les valeurs d’Un Toit Pour Tous et ses modalités principales d’actions. Il détermine la stratégie de l’association pour les années à venir. Ce document fixe le cap et est évolutif.

Pourquoi cette réflexion ?
Des causes multiples sont à l’origine de cette décision.

– En interne, au cours des années précédentes, Un Toit Pour Tous a connu des périodes difficiles.
La croissance de nos activités a déstabilisé l’ensemble de nos services. En outre les contraintes économiques liées à la raréfaction des financements publics et des conventions annuelles ne permettent plus de sécuriser les emplois en fragilisant la pérennité de certaines de nos actions.
Le besoin de revisiter notre mode de fonctionnement pour stabiliser et sécuriser notre organisation, réinterroger la gouvernance et définir nos priorités et orientations s’est imposé comme une exigence impérieuse.

– En externe, nous évoluons dans un contexte législatif rythmé par des lois « logement » successives (loi ELAN, SRU, MAPAM, DALO…) et l‘apparition de nouveaux dispositifs qui demandent une constante adaptation. Nos interlocuteurs et financeurs se multiplient, les compétences sont partagées entre de multiples acteurs (Métropole, EPCI, Département, état, communes). Les appels à projet ne favorisent pas le partenariat associatif, mettent les opérateurs en concurrence et ne permettent pas de financer nos frais de structure. En outre nous voyons arriver dans le territoire isérois de nouveaux acteurs nationaux ou plurirégionaux disposant de moyens d’ingénierie importants, avec des coûts de prestations rendus compétitifs par des économies d‘échelle. C‘est une menace non négligeable pour les associations de moindre envergure comme la nôtre.

Comment et avec quelle méthode ?

La révision de notre projet associatif s’appuie sur une réflexion collective, pour prendre en compte la situation et les enjeux de notre organisation. Cette co-construction des dirigeants, salariés, bénévoles et administrateurs se déroule sous le pilotage du Conseil d’administration. Des groupes se sont constitués avec pour objectif de cerner les problèmes, analyser la situation et faire des propositions. Quatre thématiques structurent ces travaux : l‘activité associative (Observatoire de l’Hébergement et du Logement et le service Communication/Animation), l‘activité opérationnelle (Agence Immobilière à Vocation Sociale et Un Toit Pour Tous-Développement), la gouvernance (Conseil d’administration, Bureau, Comité de Direction) et les ressources. Des séminaires sont programmés et les partenaires historiques sont consultés.

Où en sommes-nous ?
A ce stade deux grands axes de travail sont identifiés :

1 Poursuivre la professionnalisation et la sécurisation, notamment d’un point de vue juridique et réglementaire, de nos structures et activités. Il est nécessaire de s’assurer que nous mettons en œuvre des bonnes pratiques, que nous faisons « bien » ce dans quoi nous sommes aujourd’hui engagés. Les audits que nous avons réalisés dans les périodes récentes nous incitent à poursuivre en profondeur la dynamique lancée cette année, notamment pour sécuriser et renforcer la gouvernance et notre fonction d’employeur, asseoir une organisation permettant une qualité et une continuité de service et améliorer les outils de pilotage.

2 Définir les orientations pluriannuelles de développement :
Un Toit Pour Tous est engagé dans la politique du «  Logement d’abord » et, pour répondre aux besoins, un accroissement de l’offre est à prévoir par une augmentation de la production de logements et de la captation de logements en parc privé.

Toute autre piste de développement doit faire l’objet d’une prise de décision au cas par cas en prenant en compte, a minima, les points suivants : l‘adéquation à la raison d’être et aux valeurs et le souci de limiter les actions non pérennes afin de ne pas mettre la structure en danger.

La sensibilisation et la mobilisation des acteurs, en particulier la société civile et les pouvoirs publics sont un axe qui s’inscrit également dans nos fondamentaux. Cette action est aujourd’hui fragilisée. Pour la conforter, la clarification de nos moyens et de nos priorités s’impose, afin de maintenir la dynamique associative et bénéficier de l’implication des bénévoles. Nous souhaitons aussi développer et renforcer le partenariat local (associations diverses, organismes HLM, universités…) et avec nos fédérations (Fapil, Fondation Abbé Pierre). Cette orientation est essentielle pour partager nos observations, mettre en commun des projets et des moyens, renforcer les expertises.

Des améliorations ont déjà été engagées en 2019 : l’agence a commencé à se restructurer, le suivi du patrimoine a été réorganisé, les statuts sont passés au peigne fin, la réflexion d’une ouverture du capital pour accroître la capacité de production avec la mise en place d’une foncière est en cours, un fonds de dotation pour mieux gérer les dons est à l’étude, etc.

Quand sera finalisé le projet associatif ?

Les orientations seront présentées au Conseil d’administration puis à l’Assemblée Générale. La rédaction du projet devrait être achevée pour fin 2020.

 

S’inscrire à l’assemblée générale