Actualités

1958 personnes logées…

…voilà le premier chiffre qui vous saute aux yeux dans le bandeau des « chiffres clé en 2018 ? » quand vous vous connectez à la page d‘accueil du site untoitpourtous.org.

Ce qui représente 741 ménages (1) logés avec l’aide de l’association en 2018 (2). Comment se répartissent ces ménages ?

Des ménages « hébergés » pour leur dernière année sous ce statut : 54 ménages (82 personnes dont 25 enfants) ont dû être relogées après avoir quitté les structures d’hébergement dont la gestion a dû être abandonnée par l’Hôtel Social d’Un Toit Pour Tous.

Le gros de l’effectif : des ménages logés en gestion locative adaptée : 554 ménages ont un bail dans un des logements du parc de l’agence à vocation sociale d’Un Toit Pour Tous, Territoires AIVS®, et bénéficient d’un soutien de son pôle social.

Beaucoup de familles monoparentales (36%), des ménages très modestes (seuls 36% ont un emploi, 66% sont très pauvres), des ménages en situation antérieure précaire (hébergés chez des tiers, en structure d’hébergement, à la rue, …)

…mais avec un taux d’impayés qui serait inférieur à celui du parc social.

Ne pas oublier que l’affectation des logements du parc de Territoires se fait par l’intermédiaire des commissions d’attribution des pouvoirs publics. Un Toit Pour Tous ne choisit pas ses pauvres !

Grâce aux financements dits d’« intermédiation locative » (IML) 41 ménages ont bénéficié d’une aide temporaire pour arriver à se loger durablement : là encore, beaucoup de familles monoparentales (46%), de personnes auparavant en hébergement d’insertion, situations très précaires, hébergées chez des tiers.

Le « Logement d’abord » pour 9 ménages qui passent directement de la rue vers le logement avec le dispositif « Totem »

Une autre préfiguration du « logement d’abord » : le parc des « Muriers » permet à 19 ménages de résider dans les logements qu’ils occuperont à la fin de leur hébergement.

41 ménages syriens en situation de guerre dans leur pays d’origine ayant obtenu l’asile en France accueillis dans la cadre du dispositif « Logement d’attente des migrants en Isère » (LAMI).  Accompagnement des familles sur 1 an et logement conservé ensuite.

23 ménages en situation administrative complexe rencontrant des difficultés d’accès au droit commun. Assistance aux organisations d’aide dans le cadre de l’opération « Logement d’attente en réponse à des situations d’urgence » (LASUR)

(1)Ménage est pris à son sens administratif et peut très bien ainsi désigner une personne seule

(2)Pour plus de détails, se rapporter au Rapport d’activité 2018 d’Un Toit Pour Tous