Accompagner / Loger

A Voreppe, les bénévoles continuent l’aventure avec les familles syriennes

Après la fin de l’accompagnement par Un Toit Pour Tous au titre du dispositif LAMI, (Logement d’Attente pour les Migrants en Isère) l’accompagnement des familles syriennes, par les bénévoles qui s’étaient impliqués dans leur accueil, se poursuit: l’exemple de Voreppe en atteste.

A Voreppe en effet, il y a cinq ans, au moment des premières vagues de réfugiés syriens, un collectif s’est constitué en vue de l’accueil de familles réfugiées. Après des tentatives infructueuses, ce fut d’abord une famille mongole, bientôt suivie dans le cadre du dispositif LAMI développé par Un Toit Pour Tous, par deux familles syriennes, puis par une troisième.

Au départ, il s’agissait d’accueillir et d’accompagner ces familles dans leur installation, dans leur découverte et apprentissage de la société française et de leur environnement local (écoles, services publics, commerces, transports, etc.). Les aspects administratifs et sanitaires étaient bien sûr très présents, et il y avait de nombreux accompagnements à ce titre; ensuite s’est greffé le souci de la recherche d’emploi, conditionné par le nécessaire apprentissage de la langue française pour les adultes. Pour faciliter l’insertion scolaire des enfants, les liens avec les équipes pédagogiques, très mobilisées, ont été soutenus.

Très vite, la nécessité pour le collectif de se structurer en association est apparue, pour pouvoir gérer un budget, modeste, et concrètement pouvoir réserver des salles municipales pour réunions et fêtes… « Voreppe solidarités réfugiés » a été déclarée en préfecture et bénéficie également maintenant de l’exonération fiscale pour les cotisations versées par ses adhérents et pour les dons qu’elle reçoit.

L’accompagnement par Un Toit Pour Tous est terminé, mais la présence auprès des familles continue, d’autant plus que bien sûr, des liens d’amitié très forts se sont noués avec ces familles, dont la qualité d’accueil et la gentillesse est extraordinaire.

L’accompagnement des bénévoles se concentre maintenant sur les apprentissages du français: soutien scolaire auprès des enfants, conversation avec les adultes. L’appui à la recherche d’emploi s’est avérée très vite essentiel, pour faciliter les contacts avec Pôle emploi et les employeurs. A ce jour, trois des pères de famille ont progressé dans leur insertion professionnelle (emploi de chauffeur, contrat d’insertion, installation agricole), le dernier arrivé étant en stage intensif de français avec l’objectif de retrouver un emploi de boulanger. Les mères de famille se sont toutes facilement intégrées à la vie de leur quartier.

Il y a bien sûr toujours des réponses au cas par cas pour aider à résoudre des difficultés administratives. La crise sanitaire et les confinements n’ont pas altéré les liens qui se poursuivent notamment par des échanges en visio.

Il faut saluer le courage et la résilience de ces familles qui ont fui la guerre et les persécutions, loin des leurs, ainsi que leur volonté d’intégration, et l’amitié qu’ils ont nouée avec les bénévoles de l’association et au-delà.

 

 

Contacts: « Voreppe solidarités réfugiés »

                  Président:   Michel PIGNON, romipignon@yahoo.fr

                  Trésorier-secrétaire; Bernard DURU:  bernard.duru38@outlook.fr

0 Partages
Partagez
Partagez