Actualités

Bénévoles et salarié(e)s, une complémentarité prometteuse

Vendredi 26 janvier 2018, 150 participants se pressaient à la Maison des Associations de Grenoble pour le colloque d’AUI Alerte* intitulé « Quelle complémentarité entre professionnels et bénévoles dans l’accompagnement social ? » Après un premier colloque en 2013, AUI Alerte poursuit ses objectifs avec ce deuxième colloque qui a réuni à parts quasiment égales les deux catégories d’acteurs. Retrouvez les actes du colloque.

Que retenir de cette journée ?

Choix forcément partiel et partial… Déjà, un fait frappant : l’accompagnement des migrants a été au cœur des discussions de l’après-midi.

Toutes et tous ont assuré reconnaître la compétence de l’autre partie et souhaiter davantage de coordination et une meilleure connaissance mutuelle, dans un cadre qui reste à définir. Les salarié(e)s ont besoin des bénévoles, pour porter une interpellation, une parole plus politique et militanteLes bénévoles sont en demande d’informations et de formation.

Les deux groupes s’interrogent sur les limites de leur action, mais l’essentiel est la volonté exprimée à maintes reprises d’avancer ensemble, et de donner une suite à cette initiative.

Une journée bien remplie…

… des exposés le matin

– Les contributions à caractère plus théorique ou historique d’une socio-économiste de l’IEP (Institut d’études politiques) de Grenoble et de la directrice de l’IFTS (Institut de formation des travailleurs sociaux).

– Une série de courts exposés (parfois assortis de témoignages concrets de personnes accompagnées) sur les 4  catégories de populations ciblées par AUI Alerte : « droits complets » (pouvant accéder aux prestations de la CAF, au logement social, à l’emploi, à la protection sociale), demandeurs d’asile, personnes dépourvues de titre de séjour, Roms européens). Si les 2 premières catégories peuvent bénéficier d’un accompagnement assuré par des professionnels, seuls des bénévoles s’occupent des 2 dernières.

– Un panorama étourdissant des différents dispositifs d’hébergement d’urgence ou d’insertion qui constituent un véritable mille-feuilles où même les professionnels peinent à se retrouver.

– La présentation d’un éventail d’initiatives citoyennes  et associatives qui ont vu le jour en Isère pour pallier les carences de l’État, et les questions que cette innovation soulève.

– Un double regard sur les forces et les limites des deux types d’accompagnement, professionnel et citoyen

… des échanges et discussions en atelier l’après-midi, chacun réunissant une vingtaine de personnes, moitié bénévoles, moitié professionnels là aussi. Synthèse des ateliers faite ensuite en séance plénière, suivie d’échanges avec la salle.

 

*AUI Alerte (Associations Unies Isère) est, rappelons-le, un collectif d’associations iséroises qui se mobilise sur la question des personnes dépourvues de logement personnel, à l’image du collectif national (https://collectif-associations-unies.org ). Le collectif isérois regroupe une soixantaine de structures, parmi lesquelles  Un Toit Pour Tous, le Secours catholique, la Fédération des acteurs de la solidarité, le Diaconat protestant, la Cimade… Les points forts de son action sont la contribution à une meilleure connaissance de ce problème, et bien sûr, l’interpellation des pouvoirs publics pour exiger et obtenir des réponses adaptées aux besoins.