Actualités

Bonne route Chloë !

Chloë Mollard, chargée d’études à l’Ohl a récemment quitté son poste. Elle revient sur ses 3 années passées à Un Toit Pour Tous.

Peux-tu revenir sur ta formation et ton parcours professionnel avant ton embauche à Un Toit Pour Tous ?

Après avoir obtenu une licence en sociologie à Grenoble, j’ai continué mes études en master à l’université de Nice en me spécialisant en sociologie des migrations.

J’ai ensuite effectué un service civique d’un an pour la commune de Saint Jean de Moirans (Isère) où j’ai participé à l’analyse des besoins sociaux – analyse que sont tenus de réaliser les CCAS au moins une fois par mandat pour mieux connaître les besoins de leur commune.

Connaissais-tu l’association avant de postuler à l’offre de chargée d’études ?

Pas du tout ! J’ai eu de la chance que ma candidature soit retenue car le poste correspondait parfaitement à mes attentes : que ce soit au niveau de ma formation, de mes valeurs (produire de la connaissance pour mieux comprendre les besoins des personnes en difficulté en vue d’améliorer leur prise en compte par les politiques publiques) ou de proximité avec mon domicile.

Comment s’est passée ton arrivée à l’Observatoire de l’hébergement et du logement ?

Ça s’est très bien déroulé. C’est une petite équipe où il est facile de s’intégrer. J’ai mis un peu de temps néanmoins à bien maitriser le domaine du logement qui m’était inconnu. Il a fallu comprendre les politiques du logement et la manière dont elles étaient mises en œuvre selon les territoires. Mais les relations de travail que j’avais avec la responsable de l’OHL, avec les administrateurs bénévoles, la bienveillance dont tout le monde a fait preuve m’ont permis d’apprendre dans de bonnes conditions.

Quelles étaient tes missions principales à l’OHL ?

Le cœur de mon activité a été la réalisation d’études afin de mieux connaitre les besoins des publics. Il s’agissait de problématiser un sujet, de proposer une méthodologie, de recueillir et de traiter les données (soit quantitatives avec du traitement statistique, soit qualitatives avec la réalisation d’entretiens auprès des partenaires ou des ménages) et de rédiger un rapport.

J’ai contribué à la réalisation de 3 études environ par an :

  • L’actualisation du rapport sur l’application de la loi DALO en Isère
  • La contribution au rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre
  • Une étude spécifique dont le thème changeait selon les années (en 2020 : étude sur l’hébergement chez des tiers, en 2022 : étude sur les jeunes).

Une des autres missions importantes était l’organisation des temps d’information et de mobilisation transversales à Un Toit Pour Tous comme les 12/14, l’événement partenarial annuel etc.

Quel est l’aspect de ton travail qui t’as le plus séduit ?

La réalisation d’études ! Particulièrement le fait de pouvoir suivre un projet de A à Z, de pouvoir le définir, de choisir les orientations et travailler sur le terrain en rencontrant les ménages mal logés.

Quelles ont été tes relations de travail avec les salariés et les bénévoles d’Un Toit Pour Tous ?

Avec la responsable de l’OHL, nous formions une très bonne équipe qui travaillait ensemble de manière constructive et enrichissante.

J’ai été très en lien également avec les administrateurs, notamment ceux qui travaillent pour le compte de l’OHL. Ils ont toujours été disponibles et d’une grande aide pour la réalisation des études.

En dehors de mes missions de chargée d’études, en tant que déléguée du personnel (depuis octobre 2021), j’ai eu beaucoup de liens avec mes collègues des autres services de l’association. J’ai été ravie de tenir ce rôle, j’ai appris de nombreuses choses et j’ai pu suivre plusieurs formations. Il y a une très bonne entente dans le groupe du CSE, chacun de nous est complémentaire.

Le repas du midi entre salariés est également un très bon moment, convivial, qui permet de créer du lien avec l’ensemble des salariés.

Quels sont tes projets pour la suite ?

Je quitte l’OHL et Un Toit Pour Tous pour un poste de responsable d’un observatoire sur les jeunes en Guyane, rattaché au centre de ressources Politique de la ville.

J’avais envie de découvrir un autre environnement, de quitter la France hexagonale. Je suis aussi très intéressée par le fait d’appréhender un autre contexte social et historique. J’élargis également mes thématiques d’études : les jeunes, la politique de la ville, la question des inégalités… Il y a beaucoup à faire : créer l’observatoire, les indicateurs, les outils… c’est passionnant !

Ma prise de poste se fera dans un premier temps en télétravail, mon arrivée en Guyane est prévue le 23 octobre. Il ne me reste plus qu’à trouver un logement !

Un mot pour conclure ?

J’ai été très contente de travailler à Un Toit Pour Tous pendant 3 ans. J’ai eu beaucoup de chance d’avoir une première expérience professionnelle aussi satisfaisante, qui m’a permis de mettre à profit ma formation universitaire et de travailler dans de très bonnes conditions de travail. C’était un réel plaisir de venir travailler tous les jours.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez