Actualités

DALO : un droit qui ne s’use que si l’on ne s’en sert pas

Le 4 avril dernier, une centaine de personnes se sont rassemblées à l’IMT (Institut des métiers et des techniques) de Grenoble à l’occasion des 10 ans de la loi DALO (Droit Au Logement Opposable).

Le Comité de suivi départemental de la loi DALO en Isère, soutenu par Un Toit Pour Tous, a organisé l’événement pour les travailleurs sociaux et les représentants d’associations d’aide au logement. Le Comité a dressé un bilan inquiétant de ce droit au logement encore peu ou mal appliqué. Inquiétude partagée, à l’échelon national, par René Dutrey, secrétaire général du HCPLPD*, qui a présenté plusieurs propositions  pour améliorer l’accès au droit au logement et par Bernard Lacharme président de l’association nationale DALO en retraçant l’historique de la loi. Une loi qui a malgrè tout permis de loger 125 000 ménages en France depuis 2008 et eu, entre autres mérites, de d’accroître la mobilisation du contingent préfectoral.

Que deviendra le DALO dans dix ans ? Encore difficile à dire…

* Haut Comité Pour le Logement des Personnes Défavorisées