Non classé

Hommage d’Un Toit pour Tous à François Gillet qui nous a quittés le 26 mars 2021

François Gillet était engagé à UTPT depuis une vingtaine d’années et certains d’entre nous le connaissaient depuis bien plus longtemps. Depuis plus de soixante ans, pour Bernard Archer qui était président d’UTPT quand François nous a rejoints, depuis plus de 40 ans pour d’autres qui l’ont connu quand il était maire de Meylan, ou par le truchement de la montagne qu’il pratiquait avec passion comme guide de haute montagne.

François était fortement impliqué dans l’activité d’UTPT mais surtout comme président d’UTPT Développement, depuis 2006, structure qui achète et rénove des logements bien situés dans la ville, pour les mettre à disposition de personnes ou familles connaissant des difficultés économiques et sociales. Au milieu des années 2000, il avait contribué avec Bernard Archer à restructurer cette activité pour répondre aux exigences financières de la Caisse des Dépôts et Consignations et aux inquiétudes des élus locaux qui doutaient de notre capacité à poursuivre la production de logements très sociaux. Leur ténacité permit alors, grâce à l’appui de Pluralis, de transformer la SARL existante en  société coopérative, Un Toit pour Tous Développement, de relancer la production de logements très sociaux et de l’amplifier.

François poursuivait ainsi son engagement de Maire quand il agissait pour promouvoir une autre ville soucieuse de faire toute leur place aux plus modestes et aux plus démunis d’entre nous. L’œuvre accomplie sous sa responsabilité à Un Toit pour Tous, a été considérable puisque ce sont aujourd’hui plus de 400 logements qui sont mis à leur disposition dans l’agglomération grenobloise, dans le pays voironnais et dans la vallée du Grésivaudan.

Par une triste coïncidence, après deux ans de travail, François devait présider le 29 mars l’assemblée générale d’Un Toit pour Tous Développement qui devait permettre la transformation de la société coopérative pour faire une place aux locataires dans ses instances, et pour mobiliser des ressources privées afin d’augmenter la production annuelle de logements (de 20 à 25 logements par an, à 30 ou 35).

Pour lui, tout devait être fait pour être à la hauteur des besoins immenses, même s’il savait notre action modeste. Il éprouvait à juste titre une grande satisfaction quand il se rendait chez le notaire pour signer un compromis de vente ou un acte d’acquisition. Il savait qu’il donnait ainsi pour des dizaines d’années, les clefs d’un logement à des familles à très faibles ressources, le plus souvent en-dessous du seuil de pauvreté.

Apporter des solutions concrètes au mal-logement qui perdure dans le département, faire face à l’insuffisance de logements à très bon marché, et simultanément développer un plaidoyer actif en direction des collectivités locales pour qu’elles rehaussent leurs objectifs de construction de logements sociaux, constituent les deux volets de notre projet depuis 30 ans. François a constamment participé à sa mise en œuvre et il donnait ainsi une belle image de l’action d’Un Toit pour Tous.

Il avait un rôle essentiel au sein de l’association. Son sens de l’intérêt général, sa persévérance dans l’action, sa pondération dans son expression, sa grande connaissance des mécanismes complexes du logement social et du monde politique local, tout cela il l’a mis pendant des années, au service de notre association et des plus démunis.

Œuvrer à ses côtés pour cette cause que nous partagions a été un plaisir et un enrichissement pour nous tous, administrateurs, bénévoles et salariés.

Aujourd’hui l’heure est à la tristesse, et nous mesurons déjà la perte tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel, que représente sa disparition. Sa rigueur et sa simplicité, sa disponibilité et son sens de l’action collective, comme son humour et sa détermination tranquille vont nous manquer.

Merci François.

Nous ne t’oublierons pas et poursuivrons sur le chemin que tu as tracé.

 

Le 31 mars 2021

0 Partages
Partagez
Partagez