Actualités

Logement social : 7 communes de l’Isère encore dans l’illégalité.

Le Gouvernement publie tous les 3 ans un bilan de l’application de la loi SRU. Celui de la période 2014 – 2016 vient d’être diffusé. Il met en avant des avancées que la loi a permises en matière de répartition des logements sociaux dans les communes mais ne se prive pas d’informer sur les collectivités qui ne jouent pas le jeu.

Est ainsi reportée dans une annexe la liste des communes dites « carencées », c’est à dire n’ayant pas fait l’effort  prévu sur la période pour rattraper leur retard sur le ratio légal de logements sociaux sur leur territoire : au moins 20 ou 25% en 2020. Elles sont 269 pour toute la FranceLa Région Auvergne Rhône Alpes en compte 33 et l’Isère 7.

En dehors de Saint-Clair-du-Rhône, 6 des communes iséroises sur les 7 sont des communes de la périphérie de Grenoble : Claix, Corenc, St Ismier, Sassenage, Seyssinet-Pariset, Vif. Puisse l’autorité préfectorale utiliser tous les moyens dont elle dispose pour les contraindre à respecter la loi !

Soulignons que les communes disposent de différents moyens pour combler leur retard. Elle peuvent, par exemple, mobiliser des logements privés par l’intermédiaire d’une agence immobilitière à vocation sociale, comme celle d’Un Toit Pour Tous, pour loger des personnes en difficulté.