Point Presse

Point presse février 2022

Point presse : s’informer pour agir en toute connaissance de cause. Le comité de rédaction du site web d’Un Toit Pour Tous sélectionne dans des quotidiens (surtout « Le Monde », « La Croix », « Le Dauphiné Libéré ») et dans des hebdomadaires et mensuels les articles couvrant les thèmes d’intervention de l’association.

>26 février 2022 Le Dauphiné Libéré

La Tronche  Une pièce de théâtre solidaire au profit d’Habitat et humanisme

Habitat et humanisme en Isère  c’est 150 logements dont deux pensions de famille et une résidence intergénérationnelle pour loger des familles en difficulté.

>24 février 2022 Synthèse de presse de l’USH n°587

 L’Union sociale pour l’habitat se dote d’une raison d’être

…en répondant « à quoi nous sommes utiles ». Le Mouvement Hlm se dit« engagé »,         « dans un mouvement politique », « responsable »acteur majeur de la transition environnementale », « solidaire ».  Le Logement social est un « bien commun » qui               « construit l’avenir pour les générations futures ».

>24 février 2022 Le Dauphiné Libéré

Grenoble. A Mistral une réhabilitation de longue haleine

L’immeuble des montées 27 à 45 de la rue Albert – Thomas (160 logements) sera réhabilité à partir de juin prochain. Il deviendra …3 immeubles. Le projet a fait l’objet d’une concertation adaptée de la part d’Actis.

>17 février 2022 Synthèse de presse de l’USH n°586

Les Offices Hlm veulent plus de moyens pour la rénovation énergétique

Conformément à la loi Climat, les locations de biens correspondant à l’étiquette G du DPE (Diagnostic de performance énergétique) seront interdites dès 2025, alors que les logements classés F le seront en 2028 et ceux notés E en 2034.

D’ici là, ce ne sont pas moins de 1,2 millions de Hlm qui devront être rénovés.». Selon la présidente de l’Union sociale pour l’habitat, pour tenir les délais, il faudrait au moins 2 milliards d’euros par an de subventions publiques dédiées à la rénovation du parc social.

>14 février 2022  Le Dauphiné Libéré

Grenoble. Réhabilitation de l’Arlequin : de l’argent pour les copropriétés …

…voté par la ville de Grenoble pour aider à la réhabilitation de 586 logements dans le cadre de la deuxième phase du plan de sauvegarde des copropriétés de l’Arlequin. Suffisant ?

>10 février 2022 Synthèse de presse de l’USH n°585

La rénovation énergétique va coûter cher aux bailleurs sociaux

Les bailleurs sociaux ont jusqu’à 2025 pour rénover thermiquement leurs logements étiquetés G, 2028 pour les F, et 2034 pour les E, à défaut de quoi les locataires seront en droit de ne plus payer leur loyer, conformément à la loi Climat et résilience.

 

>9 février 2022  Le Dauphiné Libéré

Grenoble. Rachat du 38 d’Alembert : un « squat d’intérêt public » …

… « confié  par bail pour 40 ans à une association qui a moins de 3 mois d’existence » !

 

>8 février 2022 Le Dauphiné Libéré

Logement. A Grenoble les prix de l’immobilier font un gros bond

Grenoble est la  grande ville française (plus de 100 000) enregistrant la 6eme plus forte hausse en 2021 ( +10,5%, 2887euros/m2  ) selon le baromètre LPI-Se loger.

 

>3 février 2022 Synthèse de presse de l’USH n°584

Le quinquennat d’Emmanuel Macron a négligé la politique du logement

C.Demerson, président de l’Union nationale des propriétaires immobiliers: «le chef de l’Etat considère que l’immobilier est improductif ». Il dénonce la suppression de la taxe d’habitation, qui prive les élus de recettes. La Fondation Abbé Pierre : «  En cinq ans, ce sont plus de 15 milliards d’euros d’économies que l’Etat a fait au détriment du logement des plus faibles »,..                                                                                   M Louis, directrice générale de l’Union sociale pour l’habitat,. « On ne peut pas se satisfaire qu’il y ait 95 000 nouveaux Hlm par an alors que deux millions de personnes attendent un logement social », P. Boulanger ,président de la Fédération des promoteurs immobiliers : « Ce quinquennat a géré l’existant sans impulser de grands projets », C.Robert, de la Fondation Abbé Pierre : « La lutte contre le sans-abrisme affiche également un bilan amer : si le budget a été doublé, il a largement été consacré à financer des nuitées dans les hôtels, et non au logement pérenne. L’exécutif revendique cependant une hausse de 50% des places d’hébergement (passées à 200 000) durant le quinquennat »

Le 27ème rapport sur le mal-logement de la Fondation Abbé Pierre

Le 27ème rapport sur le mal-logement de la Fondation Abbé Pierre (FAP) a été présenté le 2 février et dresse un bilan du quinquennat :  « le logement n’a pas été une priorité de l’exécutif au cours de ce mandat »                                                                                                                                L’Elysée et la FAP tombent au moins d’accord sur le « changement de paradigme » que traduit le plan « Logement d’abord » et se réjouissent que « 300 000 personnes » aient accédé à un logement via différents dispositifs (Hlm, pensions de famille, IML…). Toutefois, la Fondation recense 300 000 personnes sans domicile, deux fois plus qu’en 2012, 4,1 millions de mal logées, et plus de 22 000 personnes vivant dans un lieu de vie informel (squat, bidonville…) . D’autre part, la Fondation a présenté une série de propositions aux candidats, parmi lesquelles figurent notamment la création d’une « agence nationale des travaux d’office » ; l’extension de l’encadrement des loyers aux 1 000 communes les plus en tension ; l’ouverture à tous les locataires de la possibilité de profiter de la garantie Visale d’Action Logement ; un objectif « zéro sans- domicile » dans les cinq à dix ans ; davantage de moyens pour la rénovation énergétique en direction des ménages très modestes…

 

>03 02 2022 Le Dauphiné Libéré

Social. Le logement comme terrain de débat.

Malgré son poids conséquent dans le budget des Français, le logement est absent des débats pour l’élection. Des candidats, surtout de gauche, ont profité mercredi de la présentation du rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre très critique sur la politique d’E.Macron pour tenter de la faire émerger. Aucun des nombreux candidats de gauche n’a manqué à l’appel. E.Zemmour et M. Le Pen n’avaient pas été invités.

>2 février 2022 Le Monde

Ce que proposent les candidats à l’élection présidentielle en matière de logement

La transition énergétique et l’aménagement du territoire perturbent le clivage habituel entre logement social, à gauche, et propriété privée, à droite.

https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2022/article/2022/02/02/presidentielle-2022-huit-candidats-et-leur-programme-pour-loger-les-francais_6111993_6059010.html

>2 février 2022 Le Monde

Logement : un rendez-vous manqué du quinquennat d’Emmanuel Macron

La hausse du nombre de permis de construire en 2021 ne masque pas le fait que la politique du logement conduite depuis 2017 a davantage fait l’objet de coupes budgétaires que d’investissements, notamment dans le social. Or, sans un volontarisme politique assumé, la situation risque d’empirer.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/02/02/logement-un-rendez-vous-manque-du-quinquennat-macron_6111975_3232.html

>2 février 2022 Le Monde

« En proposant de supprimer la loi SRU, Eric Zemmour attaque de front le logement des classes moyennes et populaires »

Plus d’un habitant sur six en France vit dans un logement dit social. Plus de 150 élus nationaux, locaux et d’anciens ministres signent un appel dans « Le Monde » de la ministre Emmanuelle Wargon sur les mérites de cette loi et sur la nécessité de la préserver.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/02/02/en-proposant-de-supprimer-la-loi-sru-eric-zemmour-attaque-de-front-le-logement-des-classes-moyennes-et-populaires_6111947_3232.html

>1er février 2022 Le Monde

Le logement, un secteur délaissé par le quinquennat d’Emmanuel Macron

Après une première partie de mandat portée sur les économies, l’arrivée d’Emmanuelle Wargon, en juillet 2020, en tant que ministre déléguée au logement a marqué le retour du volontarisme de l’Etat et permis, in extremis, un rebond de la construction en 2021.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2022/02/01/un-quinquennat-qui-a-delaisse-le-logement_6111910_3224.html

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez