Actualités

Assemblée générale d’Un Toit Pour Tous : innover pour lutter contre le mal-logement

C’était la teneur de l’assemblée générale annuelle de l’association ce 28 juin et de la table ronde qui précédait auxquelles assistait ce 28 juin un amphi (presque) plein d’adhérents. Le rapport d’activité 2021 a été l’occasion de souligner plusieurs points forts mais ce sont les chantiers en cours qui ont surtout retenu l’attention.

Des chantiers emblématiques engagés en 2021

– La transformation de l’Observatoire de l’hébergement et du logement en véritable bureau d’études au service de l’habitat des plus défavorisés : recherches sur des sujets émergents, production d’études d’envergure grâce aux partenariats et à une mutualisation des financements, offre de service pour des petites structures locales en s’appuyant sur les 2 fédérations de rattachement, la FAPIL* et la FAS*.

–  L’évolution de la coopérative Un Toit pour Tous-Développement vers une coopérative foncière solidaire munie de 3 collèges : organismes de logement social dont Un Toit Pour Tous, collège d’investisseurs solidaires et collège de locataires solidaires. Évolution qui permet à la fois de renforcer le capital de production de logements et de mobiliser les usagers-locataires sur le fonctionnement de leur propre bailleur, mise en œuvre avec le soutien de la Fondation Abbé Pierre.

– Renouvellement de l’engagement bénévole après les difficultés liées à la Covid 19 avec une journée de réflexion sur le fonctionnement des différents groupes et sur les nouvelles missions à engager.

Des chantiers prioritaires à poursuivre en 2022

– Un nouveau plan de communication pour rappeler que le mal-logement est toujours une problématique d’ampleur, pour interpeller les pouvoirs publics et sensibiliser la société civile afin de lutter contre les inégalités au travers du logement.

– Un plan stratégique du patrimoine pour améliorer la qualité des logements existants tout en poursuivant l’activité fondamentale de réhabilitation de logements acquis ou confiés par des communes.

– l’augmentation du parc de logements privés grâce à la plateforme « Louez + facile » cofinancée par l’État et la Métropole.

– Une participation active à l’accueil des réfugiés grâce à la mise en place d’outils spécifiques et de liens entre des partenaires très impliqués.

Une table ronde suivie d’un débat pour un chantier spécifique : la participation à l’accueil des réfugiés

Plusieurs partenaires sont venus témoigner de leur action et de leur collaboration avec Un Toit Pour Tous :

L’association Voreppe Solidarité réfugiés qui accueille actuellement des familles ukrainiennes. Les ménages sont soit hébergés dans 4 logements autonomes mis à disposition par la mairie et gérés par notre agence immobilière à vocation sociale, Territoires AIVS®, soit dans des familles. Auparavant l’association avait participé au programme LAMI d’accueil de familles syriennes.

Collectif Réfugiés bienvenue (Grenoble): 3 logements bénéficient de l’ALT (allocation logement temporaire) avec le soutien d’Un Toit Pour Tous ; les familles sont accompagnées pendant 18 mois ; une vingtaine ont été prises en charge depuis le début.

Collectif RESF* Eaux claires (Grenoble). Ce sont très souvent les enseignants ou les parents d’élève qui alertent le collectif sur des problèmes de logements. Afin d’accompagner ce collectif, Un Toit Pour Tous aide à la mise en place de financements participatifs, dans le cadre du dispositif LASUR.

Collectif Logement solidaire à Seyssinet. Lors de la première partie de l’assemblée générale un témoignage sonore de Natala, personne accompagnée grâce au collectif, a été diffusé. Elle décrit sa situation, son arrivée en France avec sa famille ainsi que les difficultés à se loger avant de rencontrer le collectif;

Ces témoignages et les échanges qui ont suivi ont souligné la variété des fonctionnements adoptés en fonction des types d’accueil possibles (réfugiés avec contrat d’accueil, migrants sans papiers …), des statuts (collectifs, associations). L’apport d’Un Toit Pour Tous se révèle alors extrêmement précieux pour les conseils et l’accompagnement des projets :

– la gestion des logements avec l’accompagnement renforcé grâce à la gestion locative adaptée dans le cas des réfugiés ayant un contrat d’accueil

– la mise en place du dispositif LASUR qui permet aux collectifs d’être déchargés des questions administratives et financières pour pouvoir se consacrer à leur mission d’accueil de personnes et familles sans papier ou aux situations administratives complexes. Le dispositif est financé actuellement par la Fondation de France et la métropole grenobloise pour 25 logements.

Liste des acronymes : 

FAPIL : Fédération des associations et des acteurs pour la promotion et l’insertion par le logement

FAS : Fédération des acteurs de la solidarité

LASUR : Logements d’attente en réponse à des situations d’urgence

RESF : Réseau éducation sans frontière

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez