Actualités

« Ces étrangers » …

…un texte ancien mais d’actualité … émouvant … repéré par un bénévole d’Un Toit Pour Tous.

Le compositeur américain Jake Heggie a créé le 18 mars 2018, à Houston, Texas, un petit cycle de 4 mélodies nommé These Strangers (Ces étrangers) sur des textes d’Emily Dickinson, Frederick Douglass, Martin Niemöller et Walt Whitman.

Ci-dessous le texte de Frederick Douglass, ancien esclave noir américain, militant du mouvement abolitionniste (1817 ?-1895)*.

In the Midst of Thousands

There I was in the midst of thousands, and yet a perfect stranger; without home and without friends, in the midst of thousands of my own brethren — children of a common Father, and yet I dared not to unfold to any one of them my sad condition.
I was afraid to speak to any one for fear of speaking to the wrong one, and thereby falling into the hands of money-loving kidnappers, whose business it was to lie in wait for the panting fugitive, as the ferocious beasts of the forest lie in wait for their prey.

J’étais là au milieu de milliers et pourtant un parfait étranger ; sans maison et sans amis, au milieu de milliers de mes frères, enfants d’un père commun, et pourtant je n’osais pas dévoiler à aucun d’eux ma triste condition. J’avais peur de parler à quiconque par crainte de parler à la mauvaise personne, et par là de tomber aux mains de kidnappeurs aimant l’argent, dont le travail est de se cacher en attendant le fugitif haletant comme les bêtes féroces se cachent en attendant leur proie.

Fréderick Douglass Mémoires d’un esclave américain. François Maspéro. Paris 1982.