Actualités

Confinés mais pas sans activités…

… retour sur l’activité des services en cette période particulière.

 

Confinés du jour au lendemain, les différents services d’Un Toit Pour Tous ont su s’adapter rapidement afin de poursuivre leurs activités. Afin de témoigner de cette période inédite, voici quelques témoignages sous forme de journal de bord.

 

Journal du confinement du service Développement-Patrimoine
Et pendant ce temps-là, les travaux continuent…

S’il est bien un service qui a dû redoubler d’efforts pour maintenir son activité, c’est le Développement et Patrimoine.

Après un gros ralentissement des chantiers les 15 premiers jours du confinement, le service a mis en place un protocole spécifique, adapté du BTP, pour ne pas perdre trop de temps mais aussi pour soutenir nos partenaires artisans qui avaient besoin de travailler. Une seule personne sur le chantier, de l’eau, du gel hydro alcoolique, de l’essuie-tout et une attention particulière au nettoyage après chaque passage, autant de matériel à fournir et de bonnes pratiques à systématiquement appliquer. Tout cela sans compter la belle gymnastique cérébrale pour caler les interventions, les entreprises ne pouvant intervenir dans le même ordre que d’habitude n’étant pas toutes à pied d’œuvre, ni la gestion des problèmes d’approvisionnement : les usines de menuiseries extérieures, par exemple, sont très ralenties, de même pour les sanitaires, etc. Certains chantiers ont également pu être avancés comme la démolition de la cure de Claix qui ne devait se faire qu’en octobre pour compenser ceux qui prenaient du retard. Bref, adaptation et souplesse sont les maîtres mots de la période.
Actuellement 9 chantiers sont en cours : 3 sur la fin, 1 en dépose (démolition) et 5 en cours.

Si le montage et le suivi de dossier ont pu se faire normalement, c’est l’activité de prospection qui a le plus souffert. Alors que nous étions à 10 logements l’année dernière à la même époque, nous n’en sommes qu’à 6 aujourd’hui sans que personne ne puisse prédire l’avenir du marché de l’immobilier dans les prochains mois. Yannick a repris activement son activité de prospection à compter du 11 mai… nous aurons bientôt les premiers retours.

Du côté de l’équipe, tout le monde est resté sur le pont avec quelques aménagements pour garde d’enfants. Chacun est passé en moyenne une fois par semaine au bureau, conférences téléphoniques, groupe whatsapp, partage et validation de dossiers sur Discord ont été les nouvelles adaptations trouvées pour faciliter le travail commun. Perrine a continué de coordonner la maintenance et le patrimoine avec brio avec les collègues chargés de secteur.

Chacun en conclut que le télétravail a du bon pour la concentration et que le lien qu’on avait peur de perdre s’est maintenu tout naturellement même si bien sûr les collègues des autres équipes manquent à tout le monde.


Journal du confinement de la gestion locative
Les chargées de gestion sur le pont…

Sadia, Laurence et Wafa sont nos 3 chargées de gestion. Leur portefeuille a été réparti depuis quelques mois pour permettre une meilleure complémentarité.
Elles ont été très sollicitées depuis le début du confinement : il faut dire que c’était la période de la déclaration fiscale pour les propriétaires solidaires. Elles ont eu à cœur de les accompagner le plus efficacement possible, que ce soit par téléphone ou par mail.
Un autre enjeu de taille pour elles dans cette période : permettre aux locataires qui avaient l’habitude de payer leur loyer en espèces dans nos locaux de le faire par prélèvements, par virements bancaires ou par chèque. Chacun sait qu’il n’est pas facile de changer ses habitudes. Là encore, elles ont mis leur énergie pour que les locataires ne se retrouvent pas en situation délicate de retard de paiement.

Grâce à cette action, réalisée avec le contentieux et les travailleurs sociaux, on ne constate pas d’aggravation pour le moment même si la situation reste à surveiller.

 

0 Partages
Partagez
Partagez