Actualités

Fracture numérique : l’aide ciblée à la recherche de logements

Mise en place d’une permanence par les bénévoles les vendredis matins, tous les 15 jours, dans les locaux d’Un Toit Pour Tous

Pourquoi une telle permanence ?

Lors de la journée des bénévoles organisée à l’automne dernier au Fort de Comboire, un sujet, parmi toute une série d’autres, avait émergé des réflexions et échanges : la « fracture numérique » et les difficultés rencontrées par les locataires d’ Un Toit Pour Tous pour effectuer les démarches numériques devenues maintenant quasi-obligatoires avec un certain nombre d’organismes (services préfectoraux, CAF, impôts, Pôle Emploi…).

La réflexion s’est poursuivie à partir de ce constat avec deux idées directrices : décharger les travailleurs sociaux d’un certain nombre de tâches chronophages ne nécessitant pas leurs compétences propres, et rendre les locataires actifs et autonomes.

Plutôt que de choisir une initiation de type généraliste, qui est proposée dans de nombreux quartiers et communes (voir le site : https://ressourcesnumeriques.metropolegrenoble.fr/), il a paru opportun de se limiter à une thématique en rapport immédiat avec le cœur de l’action d’Un Toit Pour Tous : l’accès à un logement bien adapté aux besoins de chaque ménage.

 

Un partage des tâches salariés/bénévoles

Pour un certain nombre de locataires d’Un Toit Pour Tous, le besoin de changer de logement peut se manifester, à la suite d’un changement de composition familiale, de situation professionnelle, de besoin de changer de quartier…

Généralement les locataires souhaitent, compte-tenu de leur niveau de ressources, rester dans le parc social, ce qui implique de faire une demande de logement social. Cette démarche préalable à toute recherche concrète reste quant à elle accompagnée par le travailleur social qui suit le ménage. Ce dernier est en effet en capacité d’établir un diagnostic social et a un accès professionnel au système d’enregistrement des demandes.

Le rôle des bénévoles intervient dans une seconde étape. Ils ne sont pas seuls, mais collaborent en binôme avec un travailleur social d’Un Toit Pour Tous. Un tour de rôle est instauré pour une permanence qui a lieu pour l’instant un vendredi matin tous les 15 jours dans les locaux de l’association. Les locataires sont informés par leur travailleur social ou par voie d’affichettes à l’accueil d’Un Toit Pour Tous, et peuvent se présenter sans prendre rendez-vous. Les locataires viennent assez souvent à l’accueil de l’association, notamment pour régler leur loyer, ou pour leur suivi social, ce qui facilite la connaissance de ce nouvel outil.

 

Que fait-on à la permanence ?

On initie les locataires à la consultation des sites des bailleurs où sont consultables les offres de logements, mais aussi du site national Bienveo, site de l’Union sociale pour l’habitat (USH) qui permet de connaître les logements appartenant aux bailleurs sociaux et disponibles à la location.

La « location active » leur est expliquée et la nécessité de consulter très fréquemment ces sites (plusieurs fois par semaine) leur est soulignée. Les locataires sont ensuite guidés dans leurs démarches en direction des bailleurs.

Un exemple concret :

Mme A. se présente à la permanence. Elle est depuis 12 ans locataire d’un logement d’Un Toit Pour Tous. Son fils âgé de maintenant de 25 ans y vit avec elle. Elle souhaite changer de logement, car selon elle, la salle de bains est trop petite.

Un premier bilan fin juillet

À l’issue de la phase de test actuel, les modalités pratiques pourront être réaménagées. Cette nouvelle permanence vient tout juste de voir le jour : le 13 mai, c’était la deuxième session ! Un bilan sera fait fin juillet.

Il est prévu aussi de travailler avec d’autres structures (notamment le Pôle Habitat de Grenoble), et de former d’autres bénévoles. Pour l’équipe actuelle de 3 bénévoles, ce sont les travailleurs sociaux qui ont assuré leur formation. 4 salariées sont impliquées au départ de l’initiative. À noter que l’un des bénévoles est parallèlement actif à l’association L’Âge d’Or, dont l’objectif, depuis sa création, est de favoriser l’accès aux nouvelles technologies pour les personnes de 50 ans et plus, sur ordinateur, tablette ou smartphone.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez