Actualités

Les jeunes, oubliés de la politique du logement

La pandémie a non seulement mis en lumière pour le grand public la situation difficile de nombreux jeunes en France – qu’ils soient travailleurs ou sans emploi mais aussi étudiants – elle l’a, en outre, avec les confinements, exacerbée.  La liste des difficultés est longue : pauvreté et précarité, isolement, accès à l’emploi, malnutrition… sans parler du logement.

Dans le contexte actuel de recul significatif de la construction de logements, qui contraint pauvres et jeunes à se débrouiller avec des solutions de fortune (la rue, les hébergements, les squats, l’hébergement chez des tiers, ou la famille, la colocation, le locatif privé dégradé…) il a semblé urgent à UTPT d’analyser cette situation afin de pouvoir la documenter et, sur cette base, avancer des propositions concrètes. Une étude a donc été initiée sur ce sujet rassemblant un large partenariat.

Beaucoup trop de jeunes ne peuvent accéder à un logement autonome.

En Isère, les jeunes de 15 à 30 ans représentent 22 8597 personnes (soit 18% de la population totale). Un cinquième des moins de 30 ans est en dessous du seuil de pauvreté. Dans l’agglomération grenobloise, 90% des jeunes de moins de 25 ans ont des revenus inférieurs aux plafonds de ressources du logement social, et 59% sont sous les plafonds du logement très social (moins de 956 €/mois pour une personne seule).

Il n’est donc pas étonnant de constater que sur les 31 510 demandeurs de logement social dans le département, 6 821 ont moins de 30 ans, et 3 148 moins de 25 ans en 2020 ; pour 80 % d’entre eux, il s’agit d’une première demande.

À l’initiative d’Un Toit Pour Tous et de la Mutualité française Isère, une étude a été lancée.

Afin d’appréhender leurs besoins et proposer des pistes de réponses, elle portera sur les jeunes sans ressources, avec un focus sur trois catégories : ceux en garantie jeunes[1], ceux en Foyer jeunes travailleurs, et ceux sans ressources. Le périmètre d’étude est celui de la métropole grenobloise et de l’agglomération viennoise, avec un recueil de données à l’échelle de l’Isère.

Au-delà des besoins des jeunes, elle fera l’analyse des limites des dispositifs actuels, l’état des lieux de l’offre de logement et de l’hébergement et s’attachera à proposer des pistes de solutions avec les acteurs du territoire. Elle procédera par une série d’entretiens auprès de jeunes et de professionnels et établira un cadrage statistique en ordonnant données publiques et chiffres de terrain.

Autour d’UTPT et de la MFI qui se sont saisis du sujet, un important partenariat s’est construit, regroupant : Grenoble Alpes Métropole, le Groupement des possibles, le CCAS de Grenoble, et le Département de l’Isère.  Cela a permis d’enrichir sur le fond et dans son amplitude le projet de départ, chaque structure apportant ses questionnements spécifiques et son expérience du sujet.

Le budget conséquent qui en résulte, soit 39 415 € doit permettre de réaliser des investigations à la hauteur des objectifs et des résultats attendus de l’étude. Un COPIL technique associant une dizaine de structures a été constitué pour conduire celle-ci de manière élargie.

Une dynamique s’est déjà créée.

Déjà, à l’automne 2020, dans la foulée de l’événement partenarial organisé par UTPT,

« Comment loger les plus démunis », sous forme de webinaires, un cahier de l’OHL sur Les effets de la crise sur les jeunes de moins de 25 ans a été publié. Lors de la 2e édition, la semaine du 22 au 25 novembre 2021, un webinaire spécifique a aussi été consacré aux difficultés des jeunes face au logement.

Le rendu de l’étude est prévu pour la fin du 1er semestre 2022. Tous ces éléments vont permettre d’enrichir les pistes de travail à proposer aux pouvoirs publics.

Contact : Chloé Mollard, Observatoire de l’hébergement et du logement d’UTPT.

[1] La garantie jeunes permet d’accompagner les jeunes entre 16 et 25 ans en situation de grande précarité vers l’emploi ou la formation. Pour la mettre en œuvre, un contrat est signé entre le jeune et la mission locale. Ce dispositif s’accompagne d’une aide financière. La garantie jeunes est une spécificité du parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (PACEA), base de l’accompagnement des jeunes par les missions locales.

Pour plus de renseignements https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32700

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez