Accompagner / Loger

Permettre aux locataires de se maintenir durablement dans le logement grâce au dispositif IML

Venue du Congo, Rubis est arrivée en France en 2013 accompagnée de ses deux enfants. Elle a eu la gentillesse de nous recevoir chez elle afin de d’échanger autour de son parcours et son accompagnement au sein d’Un Toit Pour Tous.

Pourriez-vous revenir sur votre parcours et sur votre arrivée en France ? Comment cela s’est passé ?

Nous sommes arrivés tout d’abord à Lyon et nous avons essayé de trouver un logement mais il n’y avait plus de places. De 2013 à 2015, nous avons vécu de foyers d’hébergement en foyers de d’hébergement sans aucune solution stable pour ma famille : mes enfants ont changé plus de 5 fois d’école pendant cette période… On nous a donc orientés à Grenoble au Cada (Centre d’accueil pour demandeurs d’asile) le Cèdre.

À votre arrivée à Grenoble, quel hébergement vous a-t-on proposé ?

De 2016 à 2020, j’ai vécu avec mes deux enfants au sein d’un appartement mis à disposition via l’Adate dans le cadre d’un hébergement d’urgence. Les conditions de vie étaient difficiles car l’appartement était partagé avec une autre dame qui avait 5 enfants. C’était très bruyant et difficile au niveau de l’éducation des enfants : nous ne partagions pas la même façon de faire, notamment pour les horaires de coucher.

Comment avez-vous eu connaissance de l’association Un Toit Pour Tous ?

Ma référente sociale de secteur m’a orientée vers l’association. C’est Yamina qui m’accompagne depuis début 2020 au sein d’Un Toit Pour Tous. (1)

Vu mes précédentes expériences, je pensais que cela allait être très compliqué de trouver un logement avec seulement le RSA. Mais, l’association m’a trouvé rapidement un logement au Fontanil que j’ai refusé car il était trop éloigné pour mes enfants. Un Toit Pour Tous m’a proposé ensuite un deuxième appartement, cette fois à Grenoble, sur le cours Berriat où j’ai emménagé en juin 2020. L’appartement était très bien situé, en très bon état mais mes enfants grandissaient et, au bout d’une année, je voulais qu’ils puissent être désormais dans des chambres séparées car ma fille était devenue une jeune adolescente.

Yamina m’a informée qu’il était possible de faire une demande pour un appartement avec une chambre supplémentaire. Là aussi, c’est allé très vite et j’ai été très contente de voir qu’en seulement 3 mois j’ai pu accéder à un autre appartement qui correspondait à mes nouveaux besoins.

Comment vous sentez vous actuellement dans votre nouveau logement ?

Aujourd’hui, nous vivons dans un T4 d’environ 72m, dans le quartier de la Bajatière. Je ne connaissais pas le quartier mais les voisins sont gentils et l’appartement est proche des commerces et du tram A.

L’appartement était comme neuf, il n’y a eu aucuns travaux à faire à l’exception de la pose d’une cuisine américaine.

Comment avez-vous été accompagnée par l’association ?

Je fais un point avec Yamina de manière très régulière, elle vient chez moi environ une fois tous les 3 mois et, de mon côté, je viens environ 1 fois tous les deux mois à l’association.

Au départ, elle m’a aidée pour monter le dossier APL, pour l’ouverture des compteurs etc. Tout au long, elle m’accompagne pour bien gérer mon budget et m’informe sur les différentes charges à payer.

Elle a également mis en place un plan d’apurement (2) afin de régler une dette que j’avais contractée (à la suite d’un premier mois versé en décalage par la CAF).

Et puis, elle m’a surtout trouvé un appartement avec une chambre supplémentaire avec un loyer moins cher !

L’appartement est calme. Pour moi ce n’est que du positif !

Que pensez-vous de l’association ?

J’ai été très surprise de découvrir la qualité des 3 logements proposés par l’association. Au départ, j’avais peur que l’on me propose de loger dans des quartiers défavorisés, bruyants alors que ça a été tout le contraire !

Mes différentes demandes ont été prises en compte très rapidement, on peut dire que j’ai vraiment eu de la chance de connaitre l’association.

Je suis très contente de l’accompagnement avec Yamina, j’ai d’ailleurs demandé s’il était possible de prolonger l’accompagnement de 6 mois car il se termine bientôt.

Quelles sont vos perspectives pour la suite ?

Je suis actuellement sans emploi mais je suis dans l’attente d’une formation pour devenir puéricultrice auprès de jeunes enfants.

(1) Rubis est accompagnée par une travailleuse sociale de l’association Un Toit Pour Tous dans le cadre du dispositif IML. Elle bénéfice d’un accompagnement de 18 mois régulier et systématique qui permet de prévenir les éventuelles difficultés

(2)  Accord écrit entre le propriétaire et le locataire en vertu duquel les parties conviennent d’échelonner la dette selon un calendrier déterminé.


Qu’est-ce que l’IML ?

IML (Intermédiation locative) est un dispositif qui permet de sécuriser et simplifier la relation entre le locataire et le propriétaire grâce à l’intervention d’un tiers social (opérateur, organisme agréé ou association). À Un Toit Pour Tous, les ménages qui font une demande d’hébergement via ce dispositif sont accompagnés à la hauteur de leurs besoins et accèdent à un logement dans le parc privé (logements des propriétaires solidaires). L’accompagnement est centré sur la thématique du logement, s’il y a d’autres besoins identifiés (parentalité par exemple), le lien est réalisé avec la polyvalence du secteur pour co-accompagner le ménage ou encore pour qu’il soit orienté sur des accompagnements spécifiques (emploi ou santé notamment).

Intégré dans la politique du « Logement d’abord », l’IML propose un logement associé à un accompagnement sur une période déterminée (18 mois maximum) à une personne, à une famille dont le problème de maintien ou d’accès dans un logement peut provenir d’un cumul de difficultés financières et de difficultés d’insertion sociale.

L’accompagnement, qui démarre dès le 1er rendez-vous de présentation avec le ménage, vise à permettre un accès à un logement et/ou à bien y vivre durablement. Les champs d’intervention peuvent être nombreux mais ils concernent généralement :

  • Une présence et un soutien dans toutes les étapes préalables à l’entrée dans les lieux : visite du logement, instruction des dossiers de garantie/dépôt de garantie, prévision financière, recherche de mobilier…
  • L’aide à la réalisation de démarches administratives en lien avec le logement (APL, changement d’adresse, traiter les courriers reçus…)
  • L’accompagnement sur l’utilisation du logement (en lien avec les gestionnaires des logements) : ouverture des compteurs, informations sur la maitrise des énergies, l’intégration dans la copropriété, liens avec les autres services etc.
  • L’accompagnement budgétaire (planification du budget, conseils relatifs aux outils bancaires, moyens de paiement, mise en lien avec les différents services…)
  • La mise en lien et la coordination avec les services sociaux compétents.

L’objectif final est de permettre au ménage de se maintenir durablement dans le logement.


 

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez