Actualités

Point Presse Février 2020

Point presse : s’informer pour agir en toute connaissance de cause. Le comité de rédaction du site web d’Un Toit Pour Tous sélectionne dans des quotidiens (surtout « Le Monde », « La Croix », « Le Dauphiné Libéré ») et dans des hebdomadaires et mensuels les articles couvrant les thèmes d’intervention de l’association.

> Février 2020 Mag’Ville et Villages Grenoble

« C’est un partage d’humanité »

Le magazine gratuit  consacre un article à G Caussé qui a été représentant de Médecin du monde au conseil d’administration d’Un Toit Pour Tous.

 

>01 février 2020 Le Monde

A la Journée du mal-logement, les candidats à la Mairie de Paris présentent leurs propositions

Organisé chaque année par la Fondation Abbé Pierre, l’événement est devenu le rendez-vous politique obligé des acteurs de l’habitat. La 25e édition a été l’occasion pour cinq des sept principaux candidats aux municipales à Paris de débattre.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/02/01/a-la-journee-du-mal-logement-les-candidats-a-la-mairie-de-paris-presentent-leurs-propositions_6028074_3224.html

 

>04 février 2020 Le Monde

Le bilan mitigé de la loi SRU, vingt ans après sa création

La loi, qui a a imposé 20 % de logements sociaux aux communes, a échoué à mélanger ménages aisés et modestes dans les mêmes quartiers.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/02/04/le-bilan-mitige-de-la-loi-sru-vingt-ans-apres-sa-creation_6028360_3224.html

 

>Mardi 11 février 

Lans en Vercors. Les Vertaccueillants ont assuré 2600 nuitées pour des migrants en 2019.

L’association coopère avec Migrants en Isère, la Ligue de l’enseignement, OVE à Autrans (accueil de mineurs arrivés seuls d’Afrique et Agopop (annuaire des associations solidaires).

Les finances sont équilibrées grâce aux adhésions, subventions (communauté de commune du massif du Vercors), dons de particuliers et d’associations (Emmaüs,CAP Vercors)et à l’aide d’entreprises privées comme Hewlett Packard.

 

>11 février 2020 Le Monde

On comptait 3 552 SDF dans les rues de Paris à la fin de janvier

C’est le résultat du recensement des sans-abri effectué lors de la « Nuit de la solidarité » par la Mairie de Paris, qui constate une « stabilité par rapport à l’année dernière ».

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/02/11/plus-de-3-550-sans-abri-recenses-a-la-fin-de-janvier-a-paris-selon-la-mairie_6029150_3224.html

 

>12 février 2020 Le Monde

Alain Christnacht, président du Samusocial de Paris : « Nous avons surtout besoin de vrais logements »

Celui qui vient de succéder à Eric Pliez à la tête du 115 souhaite élaborer une stratégie pour améliorer l’hébergement d’urgence.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/02/12/alain-christnacht-nous-avons-surtout-besoin-de-vrais-logements_6029295_3224.html

 

>Vendredi 14 février Le Dauphiné Libéré

 Grenoble / Echirolles. L’association  Droit au logement 38 remet ses prix des « pires bailleurs sociaux »

Prix attribués par le DAL : « insalubrité », « sourde oreille », « précarité énergétique », « tyran ».

En réponse : prix attribué par Absise (association des bailleurs de l’Isère) : incompétence et inaction, attribué à DAL 38 pour absence aux 4 derniers conseil de concertation locative.

 

> 20 février 2020 Le Dauphiné Libéré

Grenoble. Urbanisme : faut-il densifier la ville de Grenoble ?

Les candidats (à l’élection municipale) passaient un oral mardi devant des professionnels de l’immobilier. L’article contient quelques repères chiffrés sur le logement à Grenoble.

 

> 22 février 2020 Le Dauphiné Libéré

Grenoble. L’église Saint-Paul occupée par des jeunes sans hébergement.

Une dizaine de jeunes majeurs étrangers ont pris place dans l’église grenobloise depuis vendredi. Le DAL est l’auteur de cette opération coup de poing. Le Diocèse ne cautionne pas la manière de procéder

 

> 24 février 2020 Le Dauphiné Libéré

Un nouveau numéro d’infos pour le logement indigne

L’Agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) met en service un numéro spécial logement indigne : 08 06706 806 pour les locataires et les propriétaires.

L’habitat indigne concerne des logements exposant les occupants à des risques manifestes. Il inclut également les logements concernés par une procédure de péril (risque de stabilité ou de solidité des ouvrages)