Actualités

Point presse mai 2019

Point presse : s’informer pour agir en toute connaissance de cause. Le comité de rédaction du site web d’Un Toit Pour Tous sélectionne dans des quotidiens (surtout « Le Monde », « La Croix », « Le Dauphiné Libéré ») et dans des hebdomadaires et mensuels les articles couvrant les thèmes d’intervention de l’association.

> 31 mai 2019 Le Monde

Le ministre du logement sanctionne cinq organismes HLM

Les amendes aux bailleurs sociaux pour des attributions indues ont été dévoilées, comme la loi sur le logement de 2018 l’autorise.

 

> 31 mai 2019 Le Monde

Des villes détruisent des HLM devenus trop nombreux, trop vieux, inlouables

Dans les zones touchées par la désindustrialisation et la perte de population, de nombreux logements doivent être démolis.

 

31 mai 2019 Le Dauphiné Libéré

Grenoble. Une manifestation pour dénoncer la fusion entre Actis et Grenoble Habitat

…d’associations de locataires et syndicats.

« Nous demandons qu’un autre statut juridique soit envisagé » selon la CLCV pour laquelle la fusion avec la SEM Grenoble Habitat revient à privatiser en partie les logements d’Actis.

 

> 28 mai 2019 Le Dauphiné Libéré

Grenoble. « L’huissier a rigolé quand je lui ai opposé l’arrêté anti remise à la rue… »

Il y a une semaine, le maire de Grenoble prenait un arrêté anti remise à la rue.

Un avocat : « cet arrêté n’a aucune base légale »

 

> 26 mai 2019 Le Dauphiné Libéré

Métropole. Le DAL réclame l’arrêté anti remise à la rue aux 48 communes …

 … lors du conseil métropolitain du 24 mai.

 

> 25 mai 2019 Le Dauphiné Libéré

Grenoble Métropole. Des chiffres, des sous, des paroles …et un peu d’humanité …

… au conseil de la Métro du 24 mai. Une des questions (maire d’Echirolles) : « comment sortir de la rue des enfants en situation d’expulsion en attendant que l’OQTF s’applique ».

… et la politique du « logement d’abord » mise en avant comme réponse

 

> 20 mai 2019 Le Dauphiné Libéré

Isère. Ils interpellent les maires pour loger des familles à la rue.

Le collectif Nord Isère se mobilise pour des personnes déboutées du droit d’asile. Il veut que les maires ouvrent leurs logements vacants. Les communes de Villefontaine, Meyrié, et Nivolas-Vermelle ont débloqué des appartements. Sur la CAPI une dizaine de logements suffiraient.

 

>18 mai 2019 Le Dauphiné Libéré

Meylan. Un logement très social pour intégrer une famille en difficulté.

L’association Un Toit Pour Tous a inauguré son nouveau logement rénové et à loyer très faible, financé par un prêt locatif aidé d’intégration (PLAI)Il sera destiné à une famille avec de faibles ressources. Chaque année la Ville de Meylan acquiert deux à trois logements rénovés par l’association Un Toit Pour Tous permettant de loger des familles précaires.

…« Nous avons seulement 15% de logements sociaux sur la commune »…

 

Grenoble. Une famille avec six enfants menacée d’expulsion, les collectivités interpellées.

4 jours après l’arrêté municipal de « non remise à la rue » RESF manifestait devant le conseil départemental pour une famille serbe.

«  On doit leur proposer un logement d’urgence pour ne pas être à la rue » selon un élu.

 

>17 mai 2019 Le Dauphiné Libéré

Grenoble / « Ensemble à gauche » dénonce la fusion  …

… d’Actis avec Grenoble Habitat.

Ce groupe politique de la municipalité de Grenoble « regrette la précipitation et l’absence totale d’urgence légale pour le rapprochement … sans aucun débat public et non – information des conseillers municipaux … »

 

>16 mai 2019 Le Dauphiné Libéré

Grenoble. « Les réfugiés sont là, mais ils n’existent pas »

A la conférence organisée le 13 mai par l’association Amel France, Gui Caussé et Monique Vuaillat ont donné des informations intéressantes sur les conditions d’accueil des migrants  en Europe, France, Isère .

 

>14 mai 2019 Le Dauphiné Libéré

Grenoble. La Ville prend un arrêté inédit de non remise à la rue en cas d’expulsion.

C’était lundi lors du conseil municipal, alors que certaines personnes (« Droit au Logement ») manifestaient en ce sens devant la mairie. Cet arrêté fait également écho à l’appel de Grenoble du 4 mars 2019 lancé par le Comité de suivi de la loi Dalo.

 

>11 mai 2019 Le Dauphiné Libéré

 Le Fontanil. Les demandeurs d’asile font désormais partie du paysage

Le programme d’accueil et d’hébergement des demandeurs d’asile (Prahda) avait ouvert à l’été 2017 dans l’ex hôtel Formule 1 du Fontanil Cornillon. A l’époque cette arrivée d’étrangers en grande difficulté  avait provoqué une lever de boucliers. Les 96 demandeurs d’asile qui occupent le Prahda font désormais complètement partie du paysage local.

Arrivé en 2010 à Paris, Nicolaï Angelov, jeune Rom de Bulgarie, a mendié pendant trois ans, avant de travailler dans un fast-food, puis de faire un service civique.